L'expérience de Laurie-Anne

Le pape François a rencontré la jeunesse catholique... (Photo AFP)

Agrandir

Le pape François a rencontré la jeunesse catholique lors des Journées mondiales de la jeunesse, qui se déroulaient à Cracovie, cet été.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Laurie-Anne Bouchard, une jeune de 17 ans originaire de Saint-Prime, a passé quelques semaines en Pologne cet été, en compagnie de 2,5 millions d'autres personnes de son âge. Elle a participé aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), un évènement offert à tous les jeunes catholiques du monde. Il s'agissait de sa première participation à cette activité, qui a été « géniale ».

« C'est un gigantesque regroupement de jeunes croyants catholiques qui se rassemblent pendant une semaine. On crée tellement de liens! Seulement à la messe d'ouverture, j'étais entourée d'un côté d'Espagnols, et de l'autre de jeunes venant du Salvador. C'est sûr qu'on ne se comprend pas vraiment, mais la fraternité est là. On partage tous notre croyance », explique Laurie-Anne Bouchard.

Les Journées mondiales de la jeunesse sont un évènement qui se déroule tous les trois ans dans différents pays du monde. La tradition a été créée par le pape Jean-Paul II et a été poursuivie par ses successeurs. Cette année, les journées se déroulaient à Cracovie, en Pologne. Le pape François y a participé et a offert une messe à tous les jeunes rassemblés sur une place.

« Je ne l'ai pas rencontré. Je l'ai vu arriver dans sa papemobile par contre! Et j'ai assisté à la messe. Ce n'était pas en français, alors c'était un peu dur à suivre, par contre. Sauf que c'était vraiment extraordinaire à vivre. On est 2,5 millions rassemblés, et on voit le pape François célébrer une messe pour nous! », explique-t-elle.

Elle ajoute que les jeunes échangent beaucoup entre eux, en participant tous aux messes, aux activités et aux cours de catéchèse offerts pendant la semaine. « Il y a aussi une tradition assez populaire. Lors de la messe du pape, chaque groupe amène des objets qui représentent leur pays d'origine et on les échange avec les autres », mentionne Laurie-Anne. Elle était accompagnée de 11 jeunes du Diocèse de Chicoutimi, qui était affilié au Diocèse de Montréal pour l'évènement.

De plus, elle ajoute que les participants devaient marcher à travers toute la ville, mais que ces heures passées à traverser Cracovie lui ont permis de discuter avec ses pairs et de chanter à plusieurs reprises. « Quand tu participes aux JMJ, tu dois t'attendre à chanter! », raconte-t-elle en riant.

Selon la jeune fille, cette expérience lui a permis de s'affirmer davantage dans ses croyances.

« J'habite dans un petit village, et je me sens plutôt seule avec ma foi. J'avais l'impression que les jeunes de mon âge étaient de moins en moins croyants. Mais participer à un évènement comme celui-ci, on se rend compte que ça touche énormément de personnes », raconte-t-elle.

« Je crois que ça m'a permis de savoir davantage qui je suis. J'ai réalisé que je ne devais pas avoir peur de m'afficher », poursuit Laurie-Anne Bouchard.

Laurie-Anne Bouchard (2e à partir de la gauche)... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Laurie-Anne Bouchard (2e à partir de la gauche) a participé aux Journées mondiales de la jeunesse avec un groupe du diocèse de Chicoutimi, qui était affilié au Diocèse de Montréal le temps de l'évènement. Les JMJ se déroulent tous les trois ans dans différents pays du monde. 

Photo courtoisie

La foi en bas âge comme ses soeurs

Laurie-Anne Bouchard raconte qu'elle a la foi depuis qu'elle est toute petite. « Je suis croyante depuis que je suis née. C'est ma mère qui m'a transmis la foi », mentionne-t-elle.

Elle ajoute qu'elle s'implique dans sa paroisse depuis qu'elle est toute petite, et que c'est ce qui lui a permis de se rendre en Pologne pour participer aux JMJ.

« J'ai des soeurs plus vieilles, qui ont participé aux JMJ à Madrid, mais j'étais trop jeune pour y aller à ce moment. J'avais hâte de pouvoir y participer moi aussi! Cette année, comme je connaissais bien celui qui s'impliquait pour la délégation, on m'a proposé d'y aller », raconte l'adolescente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer