Moisson lance un cri du coeur

Carole Simard, directrice générale de Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean, lance... (Archives le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Carole Simard, directrice générale de Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean, lance un appel à la générosité de la population régionale afin de remplir les tablettes de l'entrepôt de la rue Anthyme-Larouche.

Archives le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean lance un cri du coeur puisqu'en cette période estivale généralement marquée par l'abondance due aux récoltes, son entrepôt général de la rue Anthyme-Larouche à Chicoutimi est vide à 70 %, une situation qui préoccupe la directrice générale, Carole Simard, à l'approche de la rentrée des classes.

L'appel à la générosité en période estivale n'est pas une première pour cette oeuvre - qui distribue des denrées alimentaires à 70 soupes populaires, cuisines collectives, organismes oeuvrant en santé mentale, centres d'hébergement, etc. - sauf que l'été 2016 est marqué par une pénurie des stocks. «Actuellement, notre entrepôt est rempli à seulement 30 %. C'est le plus bas que j'ai vu depuis que je travaille ici. Le problème est qu'on fait face à un manque de diversité des aliments. On peut avoir beaucoup de barres tendres, mais on ne fait pas un repas avec ça. Il faudrait des produits comme des pâtes alimentaires, du riz, du beurre d'arachide, du saumon et du thon en boîte, de la farine et du sucre, etc. C'est la première fois que je vois ça», affirme-t-elle.

Elle ne peut expliquer la pénurie autrement que par le fait que les gens sont en vacances, dans les chalets et campings et n'ont pas la tête à la générosité comme c'est le cas pendant la période des Fêtes. Avec la rentrée qui pointe déjà le bout du nez, Mme Simard sait que beaucoup de parents consacreront davantage d'argent à l'achat de fournitures scolaires, ce qui laisse moins de disponibilités financières pour nourrir la famille.

La seule banque alimentaire de la région a reçu l'an dernier 700 200 kilos de nourriture afin de répondre mensuellement à 43 364 demandes de services adressées aux organismes. Mme Simard estime que 3302 personnes disséminées à travers toute la région reçoivent mensuellement une forme d'aide, dont 32 % d'enfants.

L'an dernier, Moisson SLSJ a accrédité cinq nouveaux organismes à qui elle fournit des denrées et ce sera le cas encore cette année avec l'ajout de la Popotte roulante d'Alma, Macadam Chicoutimi, Renfort d'Alma, la Maison des jeunes de Saint-Honoré, le Groupe d'action communautaire APRS de L'Anse-Saint-Jean, la Popotte roulante de Laterrière et la Soupe Kénogami. Ces ajouts surviennent après un moratoire que s'est imposé Moisson.

Agrandissement nécessaire

Depuis le printemps 2015, tous les Moisson du Québec ont développé un nouveau partenariat avec différentes chaînes alimentaires sur leur territoire afin de recevoir plus de viande ainsi que de fruits et légumes frais. Moisson SLSJ, qui ne reçoit que 9 % de ses denrées sous forme de viande et 23 % en fruits et légumes souffre d'un handicap dû au manque d'espace et d'équipements de congélation. «Nous avons un projet visant à doubler notre espace en occupant le local à côté d'où nous sommes. Il nous faudrait changer un camion de réfrigération pour un autre de congélation», explique la directrice générale. 

Pour y parvenir, Moisson SLSJ compte amasser un financement de 300 000 $, dont 52 000 $ sont dans les coffres. Une demande de subvention a été logée auprès de Saguenay.

Lave-O-thon

Une activité de financement de Moissons SLSJ aura lieu le 13 août prochain avec la tenue d'un lave-o-thon qui aura lieu à deux endroits différents soit aux succursales Automousse du 1227 boulevard Saint-Paul et celui du 940 boulevard Sainte-Geneviève de 7h30 à 16h. Cette deuxième édition permet de faire laver une voiture pour la somme de 10 $. L'objectif est d'amasser 5000 $. Mme Simard lance un appel afin de recruter une centaine de bénévoles qui n'auront pas crainte de se mouiller pour une bonne cause. Pour information: 698-8808. Le Casino de Charlevoix collabore financièrement à l'activité pour la fourniture des repas des bénévoles.

Une dame au grand coeur

Ce n'est pas toujours dans la gloire que les plus grands gestes s'accomplissent.

L'organisme Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean est à même de le constater puisque tous les mois, il reçoit une commande d'épicerie d'une valeur d'environ 400$ provenant d'une donneuse anonyme, le tout livré directement à l'entrepôt de la rue Anthyme-Larouche.

Carole Simard, explique que depuis plusieurs mois, une personne a fait livrer via une autre personne interposée une commande d'épicerie et de produits divers à l'entrepôt, le tout directement acheté chez des commerces. «Pendant deux ans, on n'a jamais su qui était cette personne puisqu'elle procédait via un livreur. On sait maintenant qui elle est et je peux vous assurer qu'il ne s'agit pas d'une dame riche. C'est une dame très modeste», explique Mme Simard.

Cette dernière ajoute qu'un tel don fait énormément économiser Moisson SLSJ puisque les denrées sont distribuées à des personnes ayant subi des problèmes de santé mentale dans le cadre d'un programme géré par le CLSC.

Mme Simard note qu'en 2015-2016, le volume de denrées alimentaires données directement par la population régionale est en hausse de 42% avec 5536 kilos. La hausse la plus importante provient de Banques alimentaires Québec et Canada qui ont vu leur total augmenter de 110% pour passer à 99 062 kilos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer