CS des Rives-du-Saguenay: nouvelle DG bien accueillie

La nouvelle directrice générale de la Commission scolaire... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

La nouvelle directrice générale de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Chantale Cyr, accompagne le président et le directeur des ressources financières de l'organisation, Antonin Simard et Carl Duchesne.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a accueilli sa nouvelle directrice générale. Chantale Cyr, qui a oeuvré pour les commissions scolaires de Granby et des Laurentides. Elle est impressionnée par les idées et la volonté des employés d'ici à vouloir garder les jeunes dans la région.

«Ça m'a beaucoup étonnée de voir à quel point les gens du Saguenay bouillonnent d'idées. Et nous travaillons très fort pour adapter le parcours scolaire des jeunes à leur future entrée sur le marché du travail, afin qu'ils soient bien outillés pour rester dans la région. On ne voit pas ce genre de choses ailleurs. La formation est pratiquement faite sur mesure afin que les élèves puissent rester au Saguenay-Lac-Saint-Jean», a expliqué Chantale Cyr, lorsque rencontrée par Le Progrès-Dimanche.

Celle qui a rencontré plusieurs directions d'écoles au cours des derniers jours affirme que chacune d'elles travaille fort pour dynamiser leur milieu scolaire, que ce soit à Saguenay ou dans les petites municipalités environnantes. D'ailleurs, aucune petite école du territoire de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay n'est en danger de fermeture, a assuré l'organisation.

Chantale Cyr a accepté le mandat de la direction générale avec plaisir et estime que travailler en région est toujours un défi intéressant.

Contrer le décrochage et sécuriser les employés

Contrer le décrochage scolaire et sécuriser le personnel; voilà les missions de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay pour la prochaine année scolaire. «Nous avons vécu une dernière année très mouvementée en raison de la menace d'abolition qui planait sur nous et nous voulons rassurer notre personnel», a indiqué le président de l'organisation, Antonin Simard.

«Il y a eu beaucoup d'inquiétude au cours de la dernière année et nous sécuriserons notre personnel en présentant plusieurs projets, qui sont encore sur la planche à dessin et dont nous ne pouvons pas parler pour le moment», a indiqué le président.

L'organisation souhaite également augmenter la collaboration entre les écoles et les organismes communautaires, histoire de contrer le décrochage scolaire.

«Nous avons déjà de bonnes collaborations avec des organismes comme le Carrefour Saint-Paul, qui travaille beaucoup auprès des jeunes. Mais on veut créer de nouvelles relations avec d'autres organisations au cours de la prochaine année», a expliqué le président de la commission scolaire.

Un budget équilibré

Après six ans de compression, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a adopté un budget équilibré de 161 millions de dollars. L'organisation disposera donc d'une plus grande marge de manoeuvre pour réinvestir dans le service direct aux élèves. Cinq nouveaux enseignants et deux intervenants entreront d'ailleurs en poste à l'automne.

En 2016-2017, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay verra également sa clientèle augmenter dans la totalité de ses secteurs d'enseignement; formation générale des adultes, formation professionnelle et formation générale des jeunes, avec notamment 102 élèves de plus au primaire et au secondaire, incluant les deux nouveaux groupes de niveau préscolaire 4 ans, créés à l'école Jean-Fortin de Saint-Honoré.

« Même si notre clientèle jeune et adulte augmente, les dépenses administratives n'augmenteront pas, bien au contraire. Le pourcentage lié aux frais administratifs diminue et passe de 4,36 % à 4,12 % en 2016-2017», a précisé le président de la commission scolaire, Antonin Simard.

« Les gestionnaires de notre organisation appliquent une gestion rigoureuse des dépenses ce qui nous permet de réinvestir dans les services offerts aux élèves sans pour autant augmenter les coûts administratifs, conformément à la volonté des membres du conseil des commissaires », a ajouté M. Simard.

Concernant ses infrastructures, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay bénéficiera de deux mesures additionnelles en investissement, soit 1,3 M $ de plus pour le maintien des bâtiments et la résorption du déficit d'entretien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer