Intervention policière à la prison

Une intervention policière était en cours dans la... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Une intervention policière était en cours dans la nuit de samedi à dimanche à la prison de Roberval.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Une intervention policière était en cours dans la nuit de samedi à dimanche à la prison de Roberval. Plusieurs autos de police des postes de Roberval, Alma et Dolbeau-Mistassini de même que des véhicules utilitaires du service correctionnel entouraient l'établissement.

Une intervention policière était en cours dans la... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Une intervention policière était en cours dans la nuit de samedi à dimanche à la prison de Roberval.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Une intervention policière était en cours dans la... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 1.1

Agrandir

Une intervention policière était en cours dans la nuit de samedi à dimanche à la prison de Roberval.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Selon nos informations, que les policiers n'ont toutefois pas corroborées, des prisonniers auraient fabriqué des armes artisanales.

Les policiers de la Sûreté du Québec de tous les postes du Lac-Saint-Jean ont été appelés à se rendre sur les lieux peu avant minuit. La SQ était en assistance au ministère de la Sécurité publique. Plusieurs autopatrouilles ont encerclé le périmètre de l'établissement par mesure de prévention.

La gestionnaire de la prison de Roberval, Caroline Tremblay, lorsque jointe à minuit dans la nuit de samedi à dimanche, a affirmé que l'«on aura pas de commentaire à faire».

Il a été impossible d'obtenir davantage de détails de la part de la SQ et du ministère de la Sécurité publique. La journaliste du Quotidien qui s'est rendue sur place s'est butée à un agent de sécurité, dans une camionnette, qui s'est refusé à tout commentaire.

Selon le maire de Roberval, Guy Larouche, la situation était sous contrôle à 1h du matin.

Nombre insuffisant

Le 30 juin, à même les pages de ce journal, le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec affirmait que le nombre d'agents était insuffisant à la prison de Roberval, ce qui nuirait à la sécurité. «Il faut que le Ministère accorde un plan d'effectif convenable pour assurer la sécurité de tout le monde dans l'établissement», affirmait alors le président du Syndicat, Mathieu Lavoie. Depuis l'ouverture de la nouvelle prison, ce syndicat réclame l'ajout de ressources.

Selon Mathieu Lavoie, ce sont au moins 15 agents qui seraient nécessaires pour offrir un service adéquat. Sept nouveaux agents doivent entrer en poste en juillet. Il a été impossible de savoir, samedi, si lesdits agents étaient déjà rentrés en poste.

Isabelle Tremblay, Julien Renaud, Catherine Doré et Katerine Belley-Murray

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer