Saguenay entreprend des procédures judiciaires

Un garage situé au 3435, Saint-François, à Jonquière,... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Un garage situé au 3435, Saint-François, à Jonquière, a été le théâtre d'un incendie criminel l'an dernier. Saguenay vient de déposer une requête introductive d'instance pour forcer le propriétaire à nettoyer les lieux.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Saguenay tente de forcer le propriétaire d'un garage de Jonquière ravagé par un incendie l'an dernier à nettoyer les lieux. La Ville demande à la Cour supérieure d'ordonner la démolition immédiate du 3435, boulevard Saint-François et une requête introductive d'instance a été déposée le 7 juin dans ce dossier.

Le bâtiment n'a pas été rénové ni protégé par Équipements Gagnon Inc. depuis le sinistre survenu le 3 août 2015. Des citoyens du secteur se sont plaints et la Ville estime que les lieux présentent un danger pour la population. Des fonctionnaires municipaux ont demandé au propriétaire de corriger la situation à plusieurs reprises. Des constats d'infraction ont été remis. Malgré tout, la situation n'a pas changé.

Ce dossier a fait l'objet de discussions au comité exécutif de Saguenay il y a quelques semaines. Les élus ont officialisé l'octroi d'un mandat à une firme d'évaluation chargée de déterminer si la dépréciation de l'immeuble dépasse 50 pour cent de sa valeur marchande. Lorsqu'un bâtiment est lourdement endommagé, le propriétaire peut être sommé de démolir à ses frais. Un bref passage sur les lieux a permis au Progrès-Dimanche de constater que le garage autrefois situé au 3435, Saint-François n'est plus qu'un gros amas de détritus.

Ce dossier est complexe puisque les actifs de Saint-François appartiennent à Équipements Gagnon, mais le terrain est la propriété de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN). La société est donc elle aussi visée par la requête intentée par la Ville.

Les propriétaires du garage détiennent aussi une propriété sise au 3875, Saint-Clément, également rasée par un incendie en 2012 et laissée à l'abandon. L'an dernier, la Ville a intenté un recours en justice concernant la résidence de Saint-Clément, après avoir émis des avis d'infraction. L'immeuble a été démoli depuis, mais des citoyens ont récemment rapporté avoir vu des résidus transportés de Saint-Clément vers Saint-François. Des fonctionnaires municipaux sont intervenus, a appris Le Progrès-Dimanche d'une source municipale.

Criminel

À la suite de l'incendie du 3 août 2015, la Sécurité publique de Saguenay (SPS) a ouvert une enquête. Porte-parole de la SPS, Bruno Cormier confirme que le feu a été allumé par une main criminelle. Le manque de preuves n'a cependant pas permis le dépôt d'accusations jusqu'à maintenant. La cause de l'incendie qui a ravagé le 3875, Saint-Clément n'a pas été déterminée, a indiqué l'agent Cormier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer