Les écoles font peau neuve

Le personnel enseignant, le personnel de soutien et... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le personnel enseignant, le personnel de soutien et le personnel professionnel des commissions scolaires de la région participeront à la journée de grève. À la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, les écoles primaires, secondaires, les services de garde, le Centre de formation professionnelle Alma, le Centre de formation générale des adultes ainsi que le service aux entreprises Forgescom seront fermés.Même son de cloche du côté de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay où les écoles et les centres, ainsi que les services de garde seront fermés.Le personnel de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets et de la Commission scolaire De La Jonquière sera également en grève.Seules les écoles primaire et secondaire régionales Riverside seront ouvertes le 26 octobre. Les élèves auront accès au transport scolaire. Par contre, le personnel enseignant et professionnel de ces établissements scolaires tiendra une journée de grève le lendemain, soit au même moment que l'ensemble des établissements de la Commission scolaire Central Québec dont ils font partie. La grève se tiendra également dans l'ensemble des établissements des réseaux de la santé et des services sociaux.Réseau de la santéLes infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes membres du Syndicat des intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront en grève. Les services essentiels seront assurés à 90%. Les services en urgence, soins intensifs et à l'unité néonatale seront assurés à 100%. Les étudiants du cégep devront pour leur part attendre au matin même pour savoir s'ils ont des cours ou non.CégepsTous les cégeps ont reçu des avis de grève légale de leurs syndicats. Tout indique qu'il y aura grève au Cégep de Chicoutimi. «Le matin très tôt, on va constater s'il y a bel et bien une grève, et ce sera indiqué sur le site Internet dès 7h30», affirme Éric Émond, responsable des communications. Les activités du Centre d'activité physique seront suspendues. Elles devraient reprendre en soirée. «On s'est toutefois assuré avec nos syndicats que les locataires puissent avoir accès à leurs locaux.»La direction du Cégep de Jonquière prendra également la décision le matin même de lever ou non les cours pour les étudiants de la formation régulière, de la formation continue et du Centre linguistique. «La décision va être prise le 26 au matin. La décision se trouvera sur le site Internet au plus tard à 7h30. Les choses peuvent évoluer d'heure en heure d'ici là», affirme France Tremblay, coordonnatrice des communications. Au Cégep de Saint-Félicien, on invite les étudiants à se présenter le matin du 26 octobre. «On va prendre une décision le matin même», affirme Gilles Lapointe, directeur général de l'établissement. La décision sera publiée sur le site Internet du cégep entre 8h15 et 8h45. «Nos circuits de transport vont fonctionner comme d'habitude. Il ne faut pas présumer de ce qui va se passer d'ici le matin du 26 octobre», affirme-t-il. Au Cégep d'Alma, la direction attend elle aussi de constater s'il y a grève ou non le matin du 26 octobre. «La décision sera sur le site Internet vers 7h30», affirme Marie-Ève Gravel, directrice des ressources humaines et des affaires corporatives.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

L'été sera une période faste en matière de travaux pour les commissions scolaires de la Jonquière et des Rives-du-Saguenay. Plusieurs établissements feront l'objet d'une cure de jouvence, nécessitant des investissements de plusieurs millions de dollars.

À Jonquière, la porte-parole, Marie-Ève Desrosiers, signale que le plus gros chantier sera déployé à l'auditorium de l'École polyvalente Jonquière. Le projet vise la refonte complète de la salle de spectacles, des sièges jusqu'au système d'éclairage, et a fait l'objet d'une annonce par le premier ministre Philippe Couillard il y a quelques semaines. En gros, 1,4 million$ sera investi. Les rénovations profiteront aux élèves, particulièrement ceux inscrits au programme Arts et métiers de la scène (AMS), mais aussi à l'ensemble de la communauté puisque l'auditorium est un lieu de diffusion utilisé par divers organismes.

L'École primaire Notre-Dame-du-Sourire, située dans le secteur Arvida, est également revue et corrigée. Près de 340 000$ sont injectés pour des travaux de démantèlement qui permettront de retirer de l'amiante. Les plafonds et les systèmes d'éclairage seront améliorés.

Marie-Ève Desrosiers ajoute que l'École primaire Notre-Dame-de-l'Assomption, également à Arvida, aura des portes et des fenêtres neuves, le tout totalisant 1 million$.

Quant à l'École polyvalente Arvida, des améliorations seront notamment apportées au système de ventilation et aux ascenseurs.

Les élèves de l'École secondaire Kénogami présentant des besoins spéciaux profiteront pour leur part d'un projet visant le réaménagement de la cour extérieure. Des modules adaptés à leurs besoins et des balançoires seront installés. Du coup, la sous-station électrique de l'établissement sera revue. Enfin, notons que le projet de réaménagement du Centre de formation professionnelle de Jonquière (CFPJ), lequel vise l'agrandissement des locaux, prendra fin prochainement. La période estivale permettra de réaménager les espaces et de rendre les ateliers plus polyvalents.

Rives-du-Saguenay

Du côté de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, la conseillère en communications, Hélène Aubin, rappelle qu'environ 15 millions$ sont consacrés à divers projets de rénovation. À Saint-Honoré, les écoles La Source et Jean-Fortin reçoivent 6,5 millions$ pour la création d'un gymnase double. À Saint-David-de-Falardeau, quelque 6000 pieds carrés seront ajoutés dans le cadre du projet d'agrandissement du gymnase. Le chantier connaît quelques retards en raison d'une structure métallique qui se fait attendre. Hélène Aubin croit cependant que les délais auront peu d'impact sur l'échéancier.

Environ 4,5 millions$ ont été réservés cette année dans le cadre des mesures de maintien des bâtiments. Parmi les projets privilégiés par la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, notons, entre autres, la refonte du système de chauffage de l'École secondaire Charles-Gravel (1,2 million$) et du système de ventilation de l'école Lafontaine (600 000$). Une douzaine d'écoles feront l'objet de travaux cet été, a précisé Hélène Aubin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer