Trois générations de cyclistes

Raymond, Jonathan et Stéphane Lizotte participaient à la... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Raymond, Jonathan et Stéphane Lizotte participaient à la Randonnée Hydro-Québec.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Raymond Lizotte est le plus âgé des participants de la 15e Randonnée Hydro-Québec. Et il prépare sa relève. L'homme de 80 ans initie cette année son petit-fils, Jonathan, à cette grande aventure qu'il vit pleinement depuis ses débuts.

Le directeur général de Liberté à vélo, Roger... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Le directeur général de Liberté à vélo, Roger Filion.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Il y a quatre ans, c'est son garçon Stéphane qui emboîtait le pas à ses côtés. Les membres du sympathique trio de Rivière-du-Loup étaient tout sourire, samedi, lorsqu'ils ont posé le pied à Roberval. «Je voulais qu'on soit trois générations. C'est le fun, ça roule bien et il n'y a pas trop de côtes», a raconté Jonathan, âgé de 12 ans.

«Cette année, mon père est presque l'un des seuls participants de la randonnée parmi ceux qui sont là depuis le début. Il a un bon coeur et il suit les autres sans aucune difficulté. Il n'est jamais fatigué», a ajouté le fils de l'octogénaire.

M. Lizotte est doté d'une forme physique remarquable. Il pratique le vélo depuis le tout premier jour de sa retraite. Il est fort à parier que bien des petites jeunesses ne sont pas capables de le suivre.

Pour se réchauffer, en prévision du tour du lac Saint-Jean, il n'a fait rien de moins que La Boucle de 130 kilomètres du Grand Défi Pierre Lavoie, le 18 juin, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le lendemain, il lui restait encore de l'énergie pour parcourir l'île D'Orléans. «Ç'a bien été. J'ai bu beaucoup d'eau. C'est la première fois que je participais à La Boucle», a témoigné le principal intéressé.

«Aujourd'hui (samedi), j'ai été encore meilleur que d'habitude. Je roule environ 1500 kilomètres par an. Depuis le début de la saison de vélo, j'en suis déjà rendu à plus de 1000 kilomètres. J'espère faire du vélo pendant encore plusieurs années», a poursuit Raymond Lizotte.

Accueil légendaire

Comme la famille Lizotte, la très forte majorité des participants de la Randonnée Hydro-Québec provient de l'extérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La température a été exceptionnelle pendant la majorité de la journée de samedi. Les cyclistes ont eu droit à une bonne averse à leur arrivée en sol robervalois, mais ces conditions ne semblent pas les avoir découragés.

Partout où les cyclistes passaient, entre Dolbeau-Mistassini et Roberval, les Bleuets déroulaient le tapis rouge pour les accueillir.

Le convoi de 600 cyclistes et 50 bénévoles a été accueilli à bras ouverts à Normandin. Sur le parcours, chaque personne a eu droit à un bon verre de jus de bleuets sauvages de l'entreprise Nutrableu. «Les gens ont adoré. Il s'agit d'un produit de la région qu'ils ont vraiment aimé découvrir», a raconté Roger Filion, directeur général de Liberté à Vélo.

Sur l'heure du midi, les randonneurs étaient aux premières loges pour assister aux Régates. Ils ont pris leur repas sur les rives de l'Ashuapmushuan, sous les chauds rayons du soleil. À Saint-Prime, un petit contenant de fromage Perron attendait chacun des participants. Roberval a aussi mis le paquet en organisant des activités au Jardin des Ursulines.

«C'est vraiment une bonne année. Je remarque qu'il y a plus de jeunes que les années passées. La cadence est plus rapide qu'à l'habitude, mais les gens y vont à leur rythme», a terminé M. Filion.

Aujourd'hui, marque la dernière étape de la randonnée. Les cyclistes devront parcourir 75 kilomètres avant d'arriver au Centre Mario-Tremblay d'Alma.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer