Cuisiner pour les Rays de Tampa Bay

Depuis janvier, l'Arvidien Mark Hrycko est le chef... (Photo courtoisie)

Agrandir

Depuis janvier, l'Arvidien Mark Hrycko est le chef exécutif des Rays de Tampa Bay, dans la ligue majeure de baseball.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Il y a quelques mois, les Rays de Tampa Bay, une équipe de la ligue majeure de baseball, a pris le virage santé. Soucieuse d'offrir à ses joueurs une alimentation saine et équilibrée, la direction a aménagé une cuisine à même le stade pour offrir trois repas par jour aux athlètes et a embauché un chef exécutif. Ce grand manitou du service de traiteur des Rays est nul autre que le Jonquiérois Mark Hrycko.

Il y a quelques mois, les Rays de... (Capture d'écran, Rays de Tampa Bay) - image 1.0

Agrandir

Capture d'écran, Rays de Tampa Bay

Il y a quelques mois, les Rays de... (Capture d'écran, Rays de Tampa Bay) - image 1.1

Agrandir

Capture d'écran, Rays de Tampa Bay

Hrycko, que nous avons joint à Clearwater, en Floride, doit se pincer pour y croire, lui qui a quitté son Arvida natal vers l'âge de 18 ans, peu après avoir obtenu un diplôme en cuisine au Centre de formation professionnelle de la polyvalente locale. Le fils d'une mère québécoise et d'un père ukrainien avait fait ses études primaires et secondaires à l'école Saguenay Valley. Bilingue et désireux de faire sa marque en cuisine, il a quitté la région pour travailler à Québec, puis à Ottawa. C'est dans la capitale fédérale que Mark Hrycko a fait ses premières armes comme chef en joignant les rangs de l'équipe de cuisiniers de la résidence de l'ambassadeur des États-Unis au Canada. Le Saguenéen a passé 10 ans en Ontario à cumuler les boulots. Puis, lui et son épouse, qui détient la double citoyenneté, ont décidé de s'exiler vers le sud.

«Ma femme est Américaine d'origine, mais elle a grandi à Terre-Neuve. Sa mère habitait en Floride. On a décidé de se sauver de la neige et de venir s'installer ici», raconte-t-il.

L'avenir semblait prometteur au pays des oranges pour ce véritable passionné de cuisine. C'est ainsi que Mark Hrycko a travaillé dans quelques petits établissements avant d'être embauché par la chaîne Bay Star Restaurant Group. Pendant 14 ans, il a porté le chapeau de chef exécutif au Island Way Grill, l'une des sept bannières regroupées sous l'égide de l'entreprise. Le cuistot était également responsable du service de traiteur de son resto, lequel figurait parmi les cinq détenteurs d'un contrat avec les Rays.

Inspirée par les rares équipes de baseball américaines à avoir entrepris un virage vers les saines habitudes de vie, la direction de la formation floridienne a mis son projet de cuisine en branle il y a plus d'un an.

«Ils m'ont demandé de donner un petit coup de main pour l'implantation de la cuisine et de la cafétéria. C'était un gros projet et il fallait s'assurer que tout était installé comme il faut. Ils ont aussi fait de gros travaux pour installer le système d'aération. Après ça, la direction m'a dit: ''est-ce que tu connais quelqu'un qui pourrait être notre chef exécutif? ''. J'ai dit moi!», relate Mark Hrycko en riant.

L'Arvidien sentait qu'il avait fait le tour du jardin après presque 15 années passées chez Bay Star. L'homme de 52 ans confie également que la charge de travail, les horaires impossibles et les nombreuses tâches inhérentes à l'emploi commençaient à lui peser lourd.

«J'ai travaillé très fort pour arriver où je suis aujourd'hui. Je dis toujours aux jeunes que je rencontre que la cuisine, ce n'est pas fait pour tous. En restauration, tu reçois 90 pour cent de plaintes et 10 pour cent de compliments», met-il en relief.

Fier de ses origines

La perspective de travailler aux côtés de vedettes du sport, couplée à la nature du défi professionnel, a plu à Marc Hrycko, qui a accepté l'offre des Rays en janvier.

Il dirige aujourd'hui une petite équipe d'employés et concocte tous les menus destinés aux joueurs, aux entraîneurs et à l'équipe de direction. Le chef exécutif trouve fort intéressant de jouer avec les aliments et de pousser plus loin le processus de recherche et de création. Le cuisinier est également ouvert aux suggestions et les joueurs, sensibilisés à l'importance de bien se nourrir, lui fournissent quelques pistes.

«Les gens m'ont demandé d'introduire des ingrédients spéciaux, comme de l'huile d'avocat. Je dois aussi travailler avec les tendances, les goûts et les habitudes de chacun», pointe-t-il.

Marc Hrycko et ses employés préparent chaque jour un buffet santé du midi, un repas d'avant-match (souvent riche en glucides) et un copieux buffet d'après-match. Son contrat est d'une durée d'un an, mais le Saguenéen espère pouvoir s'investir à long terme auprès des Rays.

Parcours

Mark Hrycko exprime avec franchise sa profonde gratitude envers les membres de sa famille et ses compatriotes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. C'est grâce à ses parents, qui ont donné naissance à quatre enfants et qui ont toujours pris plaisir à préparer des petits plats, que le jeune Mark a eu la piqûre pour l'art culinaire. Il profite aussi de cette tribune pour faire une fleur au CFP Jonquière (édifice Mellon), où il a reçu une excellente formation.

«Je n'oublierai jamais d'où je viens et j'en suis très fier. J'étais un petit gars avec seulement un secondaire et j'ai fait un très bon cours de deux ans qui m'a permis d'apprendre la base de mon métier et de bien réussir dans la vie. Je serai toujours un Bleuet dans l'âme», mentionne le chef.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer