Le frère Marcellin Perron honoré

Le lieutenant-gouverneur du Québec J. Michel Doyon en... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le lieutenant-gouverneur du Québec J. Michel Doyon en compagnie du frère de l'Instruction chrétienne, Marcellin Perron.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Marcellin Perron, de Dolbeau-Mistassini, a été honoré de belle façon pour son dévouement et son don de soi.

Le frère de l'Instruction chrétienne (FIC) s'est vu remettre la médaille du lieutenant-gouverneur pour les aînés à l'occasion d'une cérémonie tenue, à Alma, il y a quelques semaines.

Il s'agit d'un hommage hautement mérité pour l'homme de 76 ans qui a gagné la confiance et le respect de bien des gens, tant pour son sens de l'écoute, son authenticité et son ouverture d'esprit.

L'homme au regard pétillant est le fondateur du Camp service jeunesse, un organisme à but lucratif dont la mission est de permettre aux jeunes et adultes de se ressourcer et cheminer personnellement.

«L'expérience est inoubliable», affirme celui qui est au coeur de la démarche. Marcellin a recueilli les confidences et témoignages de milliers de personnes des quatre coins du Québec grâce à une formule gagnante qui a fait ses preuves.

Son bébé (le camp) est né en 1969. Depuis ce moment, d'innombrables personnes ont pris part aux différentes sessions offertes. Les quatre thèmes proposés sont «À la rencontre de soi», «Vivre sa vie», «À la rencontre de l'autre» et «À la rencontre de Dieu.» Les fins de semaine, dont l'approche est basée spécifiquement sur la programmation neurolinguistique (PNL), se déroulent en groupe de huit à douze personnes.

Il importe de préciser qu'il ne s'agit pas des cours de PNL qui sont dispensés également par le Dolmissois.

L'expérience des camps est centrée notamment sur l'authenticité et la communication humaine. La démarche, qui s'effectue dans un climat de respect et d'ouverture, vise à aider le participant à mieux se connaître et à accepter les autres tels qu'ils sont.

«Je désire partager ma médaille avec Brigitte Pelchat, qui a animé les camps avec moi pendant plusieurs années. Trois autres animateurs ont été formés pour prendre la relève puisque je délègue tranquillement les animations. Il s'agit de Paul Marcel Crosnier, Line Rousseau et Suzanne Dubeau. Je continue d'offrir de la relation d'aide», mentionne le religieux.

La philosophie de base du Camp service jeunesse est «Une personne ce n'est pas un vase à remplir, mais une source à faire jaillir.»

Il est possible d'avoir davantage de renseignements en contactant Thérèse Manzerolle, au 418 274-2821. Une page Facebook est aussi disponible.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer