Une pétition pour obliger les gens à rire

La fondatrice de Clown Sourire, Cécile Pellerin, accompagnée... (Photo courtoisie)

Agrandir

La fondatrice de Clown Sourire, Cécile Pellerin, accompagnée sur la photo de la fondatrice de Capitale du Rire, Sophie Terrasse, a présenté une pétition au gouvernement du Canada afin de modifier la charte des droits de la personne.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La fondatrice de Clown Sourire, Cécile Pellerin, espère modifier la charte des droits de la personne pour y inclure l'obligation de rire de 10 à 15 minutes par jour. Pour atteindre son objectif, elle s'est rendue à Ottawa le 30 mai pour remettre une pétition à l'Assemblée nationale.

La pétition vise surtout les entreprises et leurs employés. «Il y a tellement d'épuisement professionneldans le monde du travail et le rire est une médecine qui aide pour bien des maux. Au lieu d'aller prendre un café ou d'aller fumer, les gens pourraient rire», croit Mme Pellerin.

En tout, plus d'une centaine de personnes ont signé le document, estime-t-elle. «En fait, il y en a peut-être 200, ajoute-t-elle. Il y avait quand même une petite pile de signatures.»

Au parlement, Clown Sourire a pu rencontrer la députée de Jonquière, Karine Trudel, et le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux. «On a eu une rencontre et ils m'ont donné leur appui pour le reste des démarches», explique Mme Pellerin.

Elle avoue que son projet n'est pas le plus facile. Même si la pétition a été déposée, il reste beaucoup de chemin à faire avant que l'objectif soit réalisé. «Ce n'est vraiment pas gagné d'avance, mais si je suis allée à Ottawa, c'est que j'y crois. Au moins, j'aurais essayé! Si on n'essaie rien, on n'a rien», ajoute Cécile Pellerin.

Par ailleurs, la fondatrice de Clown Sourire a obtenu l'appui de plusieurs autres personnes qui ont la même vision qu'elle, raconte-t-elle. Parmi celles-ci, la fondatrice de Capitale du Rire, Sophie Terrasse, qui espère faire d'Ottawa une ville qui fait la promotion des bienfaits du rire. D'ailleurs, Mme Terrasse sera de passage au Saguenay au mois d'août pour donner une formation à Cécile Pellerin.

«Je suis des cours intensifs présentement. Avec cette certification du rire, ça va être beaucoup plus facile pour moi de créer des Clubs du rire à Saguenay, ce qui est un de mes objectifs», explique-t-elle.

Les Clubs du rire, une idée originaire de France, permettent aux participants de pratiquer des techniques du rire pour se détendre et améliorer leur santé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer