Treize nouveaux membres intronisés

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault a été... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault a été nommé ambassadeur d'Arvida, samedi. Il pose ici aux côtés du conseiller municipal Carl Dufour.

Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le Club des ambassadeurs d'Arvida accueille 13 nouveaux membres. Les recrues ont reçu leur titre, de même que la traditionnelle trousse présentée dans une boîte à lunch en aluminium, lors d'une cérémonie d'intronisation tenue samedi à la salle Orphée de l'Atelier de musique de Jonquière. Le tout se déroulait en marge de la fête estivale d'Arvida.

Les nouveaux membres sont Jacques Dallaire, copropriétaire du concessionnaire automobile PACO, Francis Dufour, ancien maire d'Arvida et ex-député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, actuel député de Jonquière à l'Assemblée nationale, Jocelyne Girard-Bujold, ex-députée fédérale du Bloc québécois, et Léo Lapointe, architecte bien connu du milieu arvidien. S'ajoutent à la liste des intronisés Nadine Maltais, native d'Arvida et directrice générale du Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges, l'ancien joueur de hockey dans la LNH, Claude Hardy, l'ingénieur à la retraite Gilles Michaud, l'artiste-photographe Jean-Pierre Tremblay, la directrice générale de la station KYK Radio X, Annie Tremblay, et la députée fédérale de Jonquière, Karine Trudel. Également nommés ambassadeurs, mais absents lors de la cérémonie d'hier: le chef des opérations Métal primaire pour l'Amérique du Nord chez Rio Tinto, Étienne Jacques, et l'humoriste Philippe Laprise.

Le Club des ambassadeurs compte désormais 53 membres qui ne sont pas tous natifs d'Arvida, mais qui ont à coeur son histoire et son rayonnement. L'objectif du club est de mousser la démarche de reconnaissance patrimoniale d'Arvida par l'UNESCO.

«Nous avançons tranquillement, mais sûrement vers cette reconnaissance», a fait valoir le conseiller municipal responsable du quartier historique Sainte-Thérèse et président du comité pour la reconnaissance d'Arvida (CORPA), Carl Dufour. Le président du Club des ambassadeurs d'Arvida, Claude Guay, était manifestement très ému de voir que la graine semée il y a quelques années en mettant sur pied cette confrérie porte aujourd'hui ses fruits.

«Nous avons des gens de coeur qui voient tout comme nous qu'Arvida a marqué l'histoire au plan industriel, architectural et humain», a-t-il signifié, devant une salle remplie à pleine capacité.

L'intronisation des nouveaux ambassadeurs est le second événement heureux en autant de jours pour le CORPA et tous les intervenants qui militent en faveur de la reconnaissance d'Arvida. Vendredi, le gouvernement fédéral a officiellement reconnu le secteur comme lieu historique du Canada en dévoilant une plaque. Arvida est en attente d'une reconnaissance de la part du gouvernement provincial, laquelle lui conférerait un statut semblable à celui octroyé au Vieux-Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer