Coiteux donne son aval au redécoupage électoral de Saguenay

Le ministre Martin Coiteux... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre Martin Coiteux

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le projet de loi privé visant le redécoupage de la carte électorale de Saguenay, soumis par la Ville au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du Territoire (MAMOT) l'automne dernier, sera bientôt entendu en commission parlementaire.

Le redécoupage proposé vient de recevoir l'aval du ministre Martin Coiteux, quelques semaines après sa rencontre avec le maire Jean Tremblay pour discuter du dossier. Le projet devrait faire l'objet de pourparlers au cours des prochains jours impliquant le porteur du dossier, le député Serge Simard, et le leader parlementaire à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Fournier. Le porte-étendard de Dubuc aimerait que le projet de loi soit placé au rôle de la commission parlementaire et entendu avant la fin de la présente session en juin.

De 19 à 15

Saguenay propose de faire passer le nombre de districts électoraux de 19 à 15 dès les élections de 2017. Quatre quartiers, où le nombre d'électeurs est moins élevé qu'ailleurs, seraient engloutis par des districts voisins. C'est notamment le cas de Shipshaw, Lac-Kénogami, Canton Tremblay et Laterrière.

«Le redécoupage devait être fait en 2007, mais le maire avait demandé le statu quo. Le projet a été révisé et je pense que c'est un bon projet», fait valoir Serge Simard. Le libéral explique que le dossier a pris plus de temps que prévu à cheminer, notamment en raison du remaniement ministériel d'après les Fêtes.

«Dès que Martin Coiteux a été assermenté, je suis allé le rencontrer en lui disant ''j'ai un dossier pour toi''. Par la suite, le projet privé a été soumis à l'analyse du ministère», ajoute Serge Simard, qui précise que sept personnes se sont inscrites pour être entendues en commission parlementaire.

Le projet de loi nécessite la modification du décret de constitution de Saguenay adopté le 11 juillet 2001. Les arrondissements de Chicoutimi et Jonquière passeraient de huit à six districts chacun, tandis que celui de La Baie, qui inclurait dorénavant une grande partie de Laterrière, en conserverait trois. La Ville souhaite que les arrondissements soient divisés de manière à ce que le nombre d'électeurs par district respecte les critères de la Loi sur les élections et référendums dans les municipalités (LERM), dans l'optique d'en arriver au principe de «représentativité proportionnée». Des disparités importantes au chapitre du nombre d'électeurs entre certains districts seraient ainsi éliminées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer