Des parcs municipaux à adopter

CHRONIQUE / Le grand nettoyage printanier de Saguenay est amorcé un peu partout... (123rf)

Agrandir

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Le grand nettoyage printanier de Saguenay est amorcé un peu partout sur le territoire. Le printemps tardif n'a pas aidé, il y a encore des terrains recouverts de neige par endroit.

Le maire Tremblay a d'ailleurs diffusé une vidéo sur le site Ville en action nous informant que les employés municipaux travaillaient 24h sur 24 pour faire le grand ménage, non seulement des rues, mais aussi des 104 parcs aménagés sur le territoire.

J'ai été surpris par ce nombre, 104 parcs c'est beaucoup de parcs. Je ne me plains pas, au contraire, je trouve que des espaces verts dans une ville, il n'y en a jamais assez et c'est une infrastructure qui appartient à tout le monde même s'ils sont fréquentés généralement par les gens qui habitent à proximité, sauf quelques exceptions comme le parc Rivière-du-Moulin, le parc Price, le parc de la Colline, le parc Mars ou la Zone portuaire. Si pour les rues il est difficile de faire appel aux citoyens en raison de la grosse machinerie, je me disais que pour les parcs, on pourrait lancer une grande corvée citoyenne au printemps pour accélérer le processus de nettoyage. Je l'ai déjà écrit, mais je réitère l'idée: faire parrainer les parcs municipaux et les parcs de quartier par des bénévoles.

Chaque parc pourrait avoir son comité de gestion qui se réunirait à quelques reprises pendant l'année pour mettre sur pied certaines initiatives comme une corvée de nettoyage, une certaine veille pour vérifier l'état des équipements en place et recommander aux employés de la ville certains travaux à exécuter.

Il arrive parfois que des parcs passent l'été avec des bancs endommagés, un éclairage défectueux, des bris en raison d'actes de vandalisme ou un nettoyage déficient. Un comité de parcs viendrait pallier au manque de ressource municipale et s'imposerait comme l'oeil du citoyen sur un bien public.

On voit ce genre d'initiative sur les terrains de golf privés où les membres sont appelés à être gardiens de chacun des 18 trous qu'on trouve sur le parcours. Les trous sont attribués aux membres en fonction de la première lettre de leur nom de famille. Par exemple, les Aubin et Blackburn sont responsable du trou numéro un, les Côté et Duchesnes du trou numéro deux et ainsi de suite. Les joueurs se donnent un rendez-vous en début de saison pour faire le ménage du parcours de façon bénévole. Souvent ce genre d'initiative tourne à la fête et se veut une occasion pour les gens d'échanger et de faire un brin de jasette tout en nettoyant le terrain de golf.

Avec un comité de bénévoles pour chacun des 104 parcs de Saguenay, on pourrait donner une poule en début de saison pour le nettoyage ce qui laisserait plus de temps aux employés municipaux pour réaliser les travaux majeurs. Les citoyens pourraient ramasser les papiers et donner un petit coup de râteau alors que la ville s'occuperait du reste.

Avouons-le, il y a certains parcs à Saguenay qui manquent un peu d'amour. Ça ne ferait pas de torts d'associer une démarche citoyenne à son entretien et à son développement. Car en plus de veiller sur le parc, les citoyens responsables pourraient également mettre sur pied un plan de développement et proposer des aménagements ou suggérer l'achat d'équipement. Il n'y a personne de mieux placé pour savoir ce dont un parc a besoin que ceux qui le fréquentent.

Les comités de parc pourraient intervenir auprès de leur conseiller municipal pour faire valoir leurs besoins et s'assurer que leur parc ne soit pas négligé. En passant, vous n'avez pas besoin de la ville pour mettre sur pied ce genre d'initiative. Il suffit de vous réunir et de faire savoir à votre élu que vous avez formé un comité de gestion du parc et que vous souhaitez le rencontrer pour lui faire part de vos besoins. Il devrait être le premier heureux d'une telle initiative. C'est souvent plus facile de passer par un élu pour recevoir rapidement des services de la part des employés municipaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer