Village alpin du valinouët : une évaluation autour de 30 M$

Un projet de 25 condominiums pourrait être érigé... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Un projet de 25 condominiums pourrait être érigé où se trouve actuellement la boutique du Valinouët.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La transformation du village alpin du Valinouët en «portique» pour la grande zone touristique du nord du Saguenay-Lac-Saint-Jean nécessitera des investissements de l'ordre de 30 M$ avec une transformation majeure de tout le bas de la montagne dans un projet en trois phases qui se déploiera sur les quatre saisons de l'année.

La transformation du village alpin du Valinouët en... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Le chalet principal pourrait être remplacé, si les... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.1

Agrandir

Le chalet principal pourrait être remplacé, si les plans se concrétisent.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Les évaluations pour les investissements sont pour le moment préliminaires, mais servent de point de départ au groupe d'intervenants qui s'articule autour de ce projet présenté lors du dernier sommet économique régional. Pour le moment, la Coopérative de travailleurs du mont Victor-Tremblay agit à titre de promoteur, mais son directeur Roberto Tremblay avise dès le départ que la coopérative, avec ses moyens limités, ne pourra assumer ce rôle sans soutien de l'extérieur puisqu'il s'agit d'un projet d'une très grande envergure.

L'idée de base qui sous-tend tout ce projet est de créer une organisation qui sera en mesure de regrouper tous les produits touristiques disponibles dans cette partie de la région sur une base annuelle. Le ski devient ainsi l'une des nombreuses activités que le «Portique du Nord» pourra offrir à la clientèle nord-américaine et internationale. Selon Roberto Tremblay, on oublie que les Américains sont des adeptes de la pêche et qu'il y a des plans d'eau à proximité pour la truite, mais aussi pour la pêche au brochet géant.

Il s'agit de l'un des nombreux exemples cités par Roberto Tremblay pour illustrer que le village alpin peut offrir autre chose qu'un paradis de la motoneige et du ski alpin même si l'offre hivernale reste au coeur des activités: «On se rend compte qu'avec les changements climatiques, nous sommes situés dans un secteur où les amateurs de sport d'hiver sont assurés chaque année d'avoir de la neige en abondance. On remarque une croissance de la clientèle de la région de Montréal pour le ski et aussi la motoneige», explique Roberto Tremblay.

Les trois phases comprennent le lancement d'un projet de condominiums de 25 unités sur l'emplacement de la boutique de ski, la démolition du chalet principal qui est devenu désuet pour le remplacer par un bâtiment multifonctionnel qui accueillera le «Portique du nord» et qui, accessoirement, pourra servir de nouveau chalet pour les skieurs avec la restauration pour les différents utilisateurs et finalement, à la fin du projet, l'érection d'un complexe hôtelier sur le site actuel du garage.

La municipalité de Saint-David-de-Falardeau aura son mot à dire dans cette transformation majeure du secteur du bas de la montagne et des stationnements. Le site devra être repensé en fonction de la nouvelle vocation quatre saisons du Valinouët.

Le directeur souligne que ce projet mettra en lien les pourvoyeurs, la Sépaq, les petites entreprises dans des créneaux comme le traîneau à chien et les expéditions en motoneige hors sentier ainsi que les trois Zecs situées à proximité du village alpin.

Les promoteurs du projet partent du principe qu'il y a dans le monde une clientèle touristique désireuse de consommer des produits touristiques de niche. Ils veulent leur offrir un guichet unique où le touriste débarque et n'a qu'à se consacrer aux différentes activités pour lesquelles il a payé.

«Si des gens sont prêts à payer X pour aller faire du trekking encadré au Pérou, il y en a qui sont prêts à payer pour faire une expédition de motoneige hors piste, de la raquette et du traîneau à chien. Tous ces produits existent, mais il n'y a pas d'organisation structurée de façon cohérente pour les offrir sur la scène internationale», reprend Roberto Tremblay.

C'est ce qui explique que les promoteurs discutent régulièrement avec Tourisme Québec et que Promotion Saguenay, qui a une expertise dans la promotion internationale, est associé au développement de ce produit unique dans la région. Le gouvernement ne subventionnera pas la construction d'un chalet de ski, mais les promoteurs croient qu'ils seront ouverts à ce concept quatre saisons.

L'autre force de ce projet, insiste Roberto Tremblay, est qu'il se déploiera dans un site ou il y a déjà 550 chalets, dont certains de très grande valeur. Le tout situé à 50 kilomètres de route forestière de la frontière du Plan Nord. On compte ainsi convaincre Québec que le projet peut être intégré dans le volet touristique du Plan Nord puisque bon nombre d'activités comme la pêche et les expéditions de motoneige se réaliseront de l'autre côté du 49e parallèle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer