Église Saint-Joachim : squatters à l'intérieur

Église de Saint-Joachim... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Église de Saint-Joachim

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

L'église Saint-Joachim, à Chicoutimi, continue d'exaspérer le voisinage.

L'état des lieux est lamentable et la Ville a forcé les propriétaires à placarder portes et fenêtres pour éviter que l'ancien temple religieux ne devienne un lieu de rassemblement pour la consommation d'alcool et de drogues.

La Fabrique Sacré-Coeur a vendu l'église il y a quelques années. Les acheteurs, Louis Moisan et Gregory Bonnier, devaient y aménager un studio d'enregistrement. Le projet n'a jamais vu le jour et l'immeuble a été laissé à l'abandon. À plusieurs reprises, les lieux ont été fréquentés par des visiteurs que plusieurs ont définis comme des squatteurs. Le président du conseil de Fabrique, Ghislain Girard, a lui aussi entendu dire que l'église était devenue un ghetto. Bien qu'elle se désole du sort réservé à l'un de ses anciens actifs, la paroisse n'a plus rien à voir avec Saint-Joachim.

Le conseiller municipal du secteur, Jacques Cleary, dit avoir été interpellé à plusieurs reprises dans ce dossier, mais pas depuis que des placards ont été installés aux fenêtres.

«On a parlé aux propriétaires parce qu'on avait beaucoup de plaintes. Il a tout barricadé et depuis ce temps, je n'ai pas eu d'appels». Du même souffle, le conseiller Cleary rappelle que Saguenay n'a pas du tout l'intention d'acquérir l'église de la rue Jolliet, condamnée à la décrépitude. Il n'a pas été possible de joindre les propriétaires pour connaître leurs intentions.

Le toit de l'église Sacré-Coeur nécessite des travaux.... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le toit de l'église Sacré-Coeur nécessite des travaux.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Une aide demandée à Québec pour rénover l'église Sacré-coeur de Chicoutimi

L'église Sacré-Coeur de Chicoutimi est en bonne santé. Elle a toutefois besoin d'investissements importants et la Fabrique demande l'aide du ministère de la Culture et des Communications du Québec pour la réalisation des travaux.

Québec réserve des sommes chaque année pour la rénovation d'églises patrimoniales situées partout en province et Sacré-Coeur répond aux critères. Le vice-président du Conseil de fabrique, Ghislain Girard, évalue à entre 150 000$ et 200 000$ le montant requis. Selon lui, le ministère devrait assumer autour de 80 pour cent du montant, alors que les 20 pour cent restants devront être défrayés par la paroisse. Les fidèles seront sollicités et des concerts-bénéfices pourraient être organisés pour garnir les coffres.

«Nous avons fait faire un diagnostic par l'architecte Daniel Paiement, qui a réalisé plusieurs carnets de santé d'églises de la région. L'analyse a démontré que l'église Sacré-Coeur est en parfaite condition, malgré ses 110 ans. Par contre, le toit de la sacristie doit être refait et la fenestration présente des signes de vieillissement. Il y a certains travaux de peinture à faire également», a expliqué Ghislain Girard. Le responsable rappelle que la toiture du lieu de culte, situé en plein coeur du quartier du Bassin, a toujours été traitée aux petits oignons, et ce en dépit de la baisse de revenus enregistrée par la paroisse. La toiture a pu être remplacée il y a une vingtaine d'années, mais la sacristie restait à faire. L'église fait partie du croissant culturel de Chicoutimi.

Opération délicate

Les cadres des fenêtres seront repeints et certains châssis d'origine devront carrément être remplacés. Il s'agit d'une opération délicate, voire quasi chirurgicale, puisque de somptueux vitraux ornent l'intérieur des fenêtres. Le vice-président de la Fabrique précise que d'autres travaux pourraient avoir lieu dans une phase ultérieure. L'église Notre-Dame-de-Laterrière, regroupée sous l'égide de la même paroisse, a elle aussi besoin d'une cure de jouvence. Une demande a été soumise au ministère dans le cadre du même programme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer