Mairie de Saguenay : Arthur Gobeil en réflexion avancée

Arthur Gobeil pourrait se présenter à la mairie... (Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Arthur Gobeil pourrait se présenter à la mairie lors des prochaines élections.

Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

À moins d'un revirement, la prochaine course à la mairie de Saguenay se déroulera, au minimum, sous le signe d'une lutte à trois. Le comptable agréé et président du conseil d'administration de la Société de la Vallée de l'aluminium (SVA) depuis 12 ans, Arthur Gobeil, est en réflexion.

S'il juge trop tôt pour annoncer officiellement sa candidature, Arthur Gobeil y songe de façon très sérieuse et planche déjà sur une ébauche de programme électoral. Le retraité de la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton, pour qui il réalise toujours des mandats à titre de conseiller, serait candidat indépendant. Lors de l'entrevue exclusive accordée au Progrès-Dimanche samedi, celui qui porte également le chapeau de trésorier de la Grappe industrielle du Québec et d'administrateur de Port Saguenay, a insisté à plusieurs reprises sur son indépendance.

«Je veux arriver avec une vision nouvelle et une approche différente. Je suis conscient du fait que si j'arrive comme indépendant, ça va heurter les structures actuelles. J'ai plusieurs idées en tête et je suis là pour faire avancer les choses, comme je l'ai fait dans toutes les organisations où j'ai été impliqué au cours de ma vie. Je ne suis pas là pour critiquer. Je veux développer la ville. Saguenay a un potentiel exceptionnel et je veux l'exploiter», a fait valoir Arthur Gobeil, rencontré à son domicile.

Le Baieriverain de 67 ans se dit aussi animé du désir de ramener l'harmonie, la convivialité et la cordialité des échanges à l'hôtel de ville. Il refuse de poser un regard critique sur l'administration Tremblay, tout comme il se garde d'émettre des commentaires à l'égard de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD). Les acteurs en place ont été dûment élus, pointe celui qui croit que chacune des parties travaille à sa façon. Cela dit, Arthur Gobeil estime que les électeurs de Saguenay ont besoin de renouveau et seront favorables à l'entrée en scène d'un indépendant.

«Ce que je fais aujourd'hui est plein d'audace. La plupart des membres de mon entourage professionnel ne sont même pas au courant. Si j'y vais, c'est pour ce qu'on va avoir dans le programme. Je suis capable d'avoir un esprit critique. Les gens qui me connaissent savent que s'ils me consultent, ils auront une réponse franche», poursuit Arthur Gobeil, qui se définit comme «un gars d'ambition». Le comptable de formation affirme que sa candidature serait apolitique, dans la mesure où, s'il est élu maire de Saguenay, il n'entend pas se coller à un parti provincial ou fédéral en particulier.

Une page Facebook bientôt lancée

Arthur Gobeil ne cache pas le fait que la sortie d'aujourd'hui a essentiellement pour but de prendre le pouls de la population et de mesurer ses appuis.

S'il avait eu le dernier mot, le candidat pressenti n'aurait sans doute pas ouvert son jeu si tôt, 18 mois avant le scrutin. Or, le groupe de gens d'affaires et d'intervenants du domaine socioéconomique régional qui l'ont convaincu d'amorcer une réflexion, une quinzaine de personnes en tout, croyait que le moment était venu de rendre la démarche publique. Après la publication de ce texte, une page Facebook sera lancée. La réaction des Saguenéens sera décisive pour la suite des choses.

Mystère

Arthur Gobeil ne veut pas dévoiler l'identité des membres du «comité» qui s'est fixé pour objectif de dénicher une solution de rechange au Parti des citoyens de Saguenay (PCS) et à l'ERD pour les électeurs qui exerceront leur droit de vote aux élections municipales de 2017. Le groupe en question était très favorable au choix d'Arthur Gobeil, qui connaît le secteur économique sur le bout de ses doigts et qui comprend très bien les enjeux liés au développement régional. Il s'agit du même homme nommé président du comité de suivi chargé de donner suite aux recommandations émises lors du Sommet économique de l'an dernier. Arthur Gobeil se donne six mois pour livrer le fruit de sa réflexion.

Pour ce qui est du PCS, le parti n'a pas encore levé le voile sur son futur porte-étendard. On sait que le maire Jean Tremblay a annoncé qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat l'an prochain. Quant à l'ERD, la conseillère Josée Néron a officiellement été nommée chef du parti l'automne dernier et sera de la course.

Arthur Gobeil... (Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay) - image 3.0

Agrandir

Arthur Gobeil

Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Qui est Arthur Gobeil?

• Comptable agrée retraité chez Raymond Chabot Grant Thornton

• Comme associé-conseil, il intervient dans la réalisation et la supervision de mandats de certification auprès de divers organismes et entreprises.

• Président du C.A. de la Société de la Vallée de l'aluminium (SVA).

• Administrateur de Port Saguenay.

• Trésorier du Musée de la défense aérienne de Bagotville.

• Autrefois impliqué au sein de l'Association touristique régionale (ATR), du Conseil régional de concertation et de développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CRCD) et de la Chambre de commerce.

• Issu d'une famille de huit enfants, marié, père de trois garçons et grand-père de trois petits-enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer