Barcelone «respire le soccer»

Les participants ont assisté à un match du... (Photo courtoisie)

Agrandir

Les participants ont assisté à un match du FC Barcelone au mythique Camp Nou. Malgré la défaite contre Valence, ils ont eu la chance de voir le 500e but en carrière de Lionel Messi.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une quinzaine de jeunes de l'option soccer de l'école secondaire Camille-Lavoie ont été plongés dans le bain du soccer le temps d'une semaine, à Barcelone, en Espagne.

«Ça respire le soccer. Je ne pensais pas que c'était aussi intense», raconte avec enthousiasme l'un des organisateurs et responsables du programme, Benoit Lavoie, en compagnie des enseignants en éducation physique André Robichaud et André Goderre. Le trio préparait le voyage sportif et culturel depuis un an et demi. Revenu à la maison vendredi, il mentionne que le soccer est partout dans la ville, dans les médias et même dans les commerces. «Ça parle juste de ça», exprime-t-il.

Au cours de leur passage outre-mer, les membres du groupe ont pu assister à deux matchs professionnels de la Liga, première division, dont l'un du mythique FC Barcelone, meneur du championnat espagnol, mais aussi de tenir quelques séances d'entraînement, en plus du tourisme. Bien installés dans les tribunes supérieures du Camp Nou, ils ont vu Lionel Messi marquer son 500e but en carrière, dans une défaite du Barça contre Valence. Benoit Lavoie a été très impressionné lorsqu'avant la rencontre, les 98 000 spectateurs ont entonné la chanson officielle du club, ainsi que par l'ambiance autour du stade avant la partie. Ils ont d'ailleurs effectué la visite le lendemain.

Les Almatois étaient également présents à une rencontre du RCD Espagnyol de Barcelone, l'un des plus vieux clubs d'Espagne, fondé en 1900.

C'est sur le site d'entraînement de la formation professionnelle que les 14 jeunes participants ont tenu trois séances d'entraînement, en compagnie des entraîneurs des équipes de relève. Ils ont également disputé deux rencontres amicales contre des équipes de quartier, en banlieue de Barcelone, soit le F.C. Racing Blanenc et le AD CA La Guido. Le groupe almatois était composé d'autant de filles que de garçons.

«Étant donné que nous n'étions pas une équipe, tactiquement, on ne pouvait pas nécessairement rivaliser», convient Benoit Lavoie, ajoutant que les joueurs européens étaient excellents pour réussir à se créer de l'espace sur le terrain. L'un des faits saillants s'est produit dans le deuxième match où en deuxième demie, les joueurs des deux équipes ont été mélangés. «Ç'a été le plus beau moment. Ç'a créé un bel échange», de souligner Benoit Lavoie qui n'en était pas à un premier voyage dédié au soccer. En 1994, il avait assisté à un match de la Coupe du monde, aux États-Unis. Il indique que c'est en Espagne où il a vu le plus fort calibre dans une ligue. Il prévoit déjà le prochain périple, dans deux ans, où il vise l'Italie ou l'Angleterre, sans mettre de côté un retour en Espagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer