Passez chez les libéraux M. Lebel

Denis Lebel... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Denis Lebel

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

Le député de la circonscription de Roberval-Lac-Saint-Jean, Denis Lebel, devrait faire le grand saut et transférer chez les libéraux fédéraux dans l'équipe de Justin Trudeau. On n'en a rien à cirer des conservateurs, on veut un homme politique au pouvoir. André Harvey l'a déjà fait en 2000 après avoir été 10 ans avec les conservateurs dans les années 1980.

On s'en fout vraiment de votre allégeance politique, M. Lebel. De toute façon, les conservateurs sont morts dans la région. Nous sommes partis pour un règne libéral d'au moins dix ans avec Justin Trudeau.

Dans votre cas, M. Lebel, les gens de votre circonscription ont toujours voté pour l'homme. Vous vous seriez présenté sous la bannière du NPD lors de la dernière élection que les gens auraient voté pour vous quand même. C'est vous qu'on aime.

Vous êtes un homme au sang bleu, mais pas le bleu conservateur. Le bleu des bleuets vous sied davantage, vous êtes un enfant de la région qui a toujours défendu les intérêts de la région avant de défendre les intérêts d'un parti.

On vous a vu grandir dans la région au sein de l'Ermitage du Lac-Bouchette, dans l'industrie touristique, au sein de la Traversée internationale du Lac-Saint-Jean, comme directeur du centre touristique de Val-Jalbert et comme maire de Roberval, on sait que votre région a toujours été primordiale pour vous.

Vous avez déjà flirté avec les libéraux en 2004, mais le scandale des commandites aurait plombé votre campagne électorale. Vous avez choisi les conservateurs en 2007, on s'en rappelle le comité exécutif du Parti conservateur de la circonscription de Roberval a remis sa démission en bloc. Vous avez donné plus à ce parti que ce qu'il a pu vous apporter.

Je ne vous ai jamais reconnu dans cette famille conservatrice. Je vous ai souvent vu manger vos mots et avoir la langue de bois pour suivre la ligne de parti. Vous n'avez plus d'affaire là, vous allez vous emmerder dans l'opposition, vous êtes un homme d'action, pas un «chialeux» de banquettes de l'opposition qui passera son temps à roter le «baloney» contre le parti au pouvoir. Déjà, dernièrement vous avez offert vos services au député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, pour faire avancer le dossier d'un bureau des douanes à l'aéroport de Bagotville. Vous aimez brasser le ragoût, vous n'avez pas peur de la chaleur des dossiers.

En 2011 vous avez déposé sur la table un bilan de 214 millions$ de retombées pour la circonscription de Roberval depuis votre élection au fédéral. On aimerait vous entendre dire la même chose en 2019 alors que vous aurez 65 ans. Ne passez pas les quatre prochaines années à vous morfondre dans l'opposition, rendez service à votre communauté en passant du côté du pouvoir. Dans votre cas la seule couleur politique qui compte, c'est la couleur du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Dans le passé vous avez flirté avec les forces souverainistes, vous avez flirté avec les libéraux et vous avez flirté avec les conservateurs, rien ne vous empêche maintenant de flirter avec le pouvoir. Faites le saut, je serais bien content de vous voir du côté des libéraux fédéraux au pouvoir à Ottawa. Si un vieux conservateur comme Jean Laflamme à Chicoutimi a tourné le dos à la crèche, vous pouvez bien le faire aussi, personne ne vous traitera de vire-capot, on sera tous contents de vous avoir au pouvoir. Vous n'avez pas l'étoffe d'un gars d'opposition, vous avez au contraire toutes les habiletés pour vous faufiler dans les dédales du pouvoir pour revendiquer des retombées pour la région, comme André Harvey l'a fait.

Ici on vote pour l'homme, vous êtes notre homme, passez du côté de la force et laissez le côté obscur des conservateurs aux Tories de l'Ouest canadien et aux dinosaures de l'ancien Reform Party et de la défunte Alliance canadienne. Le Réveil de la force sera à l'affiche dans les cinémas le 18 décembre, une belle date pour faire une annonce.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer