Vitesse sur le rang saint-paul

Les résidents en ont assez

Les résidents du rang Saint-Paul sont toujours sous... (- photo le progrès-dimanche, rocket lavoie)

Agrandir

Les résidents du rang Saint-Paul sont toujours sous le choc suite au drame qui a coûté la vie à trois personnes le 1er août dernier. Ils dénoncent l'alcool au volant, mais aussi la vitesse des véhicules qui circulent sur l'artère.

- photo le progrès-dimanche, rocket lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les citoyens du rang Saint-Paul craignent pour leur sécurité. Plusieurs peinent à se remettre du drame survenu près de chez eux qui a coûté la vie à une famille de Saint-David-de-Falardeau il y a quelques jours. Ils ne sont pas surpris qu'un accident se soit produit. Ils dénoncent l'alcool au volant, mais considèrent qu'il ne faut pas oublier la vitesse, une problématique qui perdure depuis des années sur l'artère.

Le 1er août dernier, trois personnes ont perdu la vie après avoir été fauchées par un chauffard qui aurait effectué un dépassement à haute vitesse alors qu'il était sous l'effet de l'alcool face au 3180 rang Saint-Paul.

«On est en état de choc. L'alcool est en cause, mais il ne faut pas oublier la vitesse», affirme une dame qui habite à quelques maisons du lieu de l'impact. «Il y a une grosse problématique dans le rang. C'était inévitable que ça arrive un jour.»

La dame affirme que son conjoint et elle ont fait plusieurs plaintes aux policiers afin de dénoncer la vitesse au fil des ans.

«Je ne peux pas dire combien de plaintes on a faites à la police. On s'est mobilisé entre voisins il y a quelques années, mais rien n'a changé. Il faut que ça bouge. J'en fais maintenant une lutte personnelle.»

Bernard Bouchard habite la résidence devant laquelle la petite famille a abouti contre un arbre. «C'est tellement triste de voir ça. C'est épouvantable», affirme-t-il devant les fleurs et toutous laissés sur son terrain en mémoire des victimes. Celui qui habite l'endroit depuis 1972 souligne avoir fait des dizaines de plaintes pour la vitesse au fil des ans, autant aux services policiers qu'à la Ville. «La situation ne change pas.»

Une voisine encore sous le choc craint pour la sécurité des résidents du secteur. Elle a été une des premières personnes arrivées sur les lieux de drame. «J'ai de la difficulté à m'en remettre. J'étais en compagnie de ma fille et son amie et elles ne s'en remettront jamais elles non plus.»

Elle a maintenant peur d'inviter des gens chez elle, de crainte qu'il leur arrive quelque chose lorsqu'ils tenteront d'entrer ou de sortir de son entrée située à quelques pas du lieu de l'impact. «Les gens passent vite, il y a plein de camions, on ne voit pas les véhicules arriver, je suis à bout», confie-t-elle. La résidente confirme que la vitesse des automobilistes l'empêche de se sentir en sécurité. «Quand j'arrive dans le rang, je suis inquiète. Les gens voient la croix et les fleurs, mais ils ne ralentissent pas. On ne dirait pas qu'il vient d'avoir un accident.» Celle qui habite le coin depuis six ans a vu deux de ses chiens se faire frapper par des véhicules qui circulaient rapidement.

Elle souhaite que la vitesse soit réduite à 50 km/h. Elle compte mettre en branle une pétition.

«Je ne lâcherai pas. La semaine avant le drame, je devais écrire au maire. J'ai attendu... Je me suis toujours dit qu'ils attendaient qu'un enfant se fasse frapper avant d'agir.»

«Deux jours après l'accident, c'était comme si tout était oublié», témoigne un homme qui vit sur le rang Saint-Paul depuis huit ans. «Les gens vont vite et ils dépassent.»

Gaston Fleury et sa conjointe habitent le rang depuis 35 ans. «Il faudrait baisser la vitesse permise. Quand on veut sortir de l'entrée, c'est dangereux.

Même 80km/h c'est vite.»

Lors du passage du Progrès-Dimanche, il a été possible de constater que plusieurs véhicules, dont plusieurs véhicules lourds, roulent à pleine vitesse sur le rang où la limite permise est de 80km/h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer