Surmonter la ménopause

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Myriam Bouchard
Le Quotidien

(Chicoutimi) Lâche-moi, j'ai chaud! Cette phrase vous interpelle? S'agit-il d'une réponse que vous formulez ou encore, que vous recevez à l'initiation de relations sexuelles? C'est que la ménopause fait probablement partie de votre vie!

La ménopause, la fameuse ménopause, est-ce un tournant si terrible que ça? Notre société lui donne souvent mauvaise presse alors que l'on bénit, sur d'autres continents, la venue de ce changement féminin. Mais qu'est-ce que la ménopause? Brièvement, il s'agit d'une modification hormonale survenant chez la femme, autour de la cinquantaine, entraînant une diminution d'oestrogène, de progestérone et de la testostérone (oui, oui, nous aussi sécrétons de la testo!).

Ainsi, les capacités reproductives ralentissent en période de périménopause pour s'arrêter complètement (au moins 12 mois consécutifs sans menstruations). Certaines dames se voient très peu incommodées par cette situation alors que d'autres ressentent une multitude d'inconvénients: bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, insomnie, prise de poids, ostéoporose, sautes d'humeur, diminution du désir sexuel, etc. La prise d'hormones en comprimés, gel, timbres et crème vaginale (traitement hormonal substitutif sous prescription médicale) peut être indiquée pour certaines, favorisant la diminution de ces symptômes.

Une fois cette théorie minimaliste approfondie, penchons-nous sur «LA» grande question entourant la ménopause: comment obtenir une vie sexuelle épanouie quand on a le vagin sec comme le désert, la boucane qui nous sort par les oreilles, l'humeur en dents de scie, les dessous de bras détrempés et la libido à zéro? Chères dames ménopausées et chers maris découragés, explorons ensemble l'univers des possibilités.

Débutons par la sécheresse vaginale. Une diminution ou encore une absence de lubrification limitent officiellement l'accessibilité au niveau des parties génitales. En couple, préparez ce terrain en misant sur les préliminaires, les jeux ou encore la tendresse. N'oubliez pas que la pénétration n'est pas la seule avenue possible, découvrez d'autres zones... votre clitoris en sera ravi! S'il vous est impossible de résister à la visite de «M. Pénis», ayez recours aux lubrifiants. Ceux à base d'eau limitent les frictions en favorisant le glissement. Par contre, allez-y mollo avec les autres (à base d'huile, aux saveurs aguichantes ou encore dégageant de la chaleur) qui risquent de vous irriter, de favoriser les infections à levures ou encore d'altérer les condoms.

Dossier chaleur, quoi de plus «turn off» que d'avoir une chaleur en plein coït? Puisqu'il est impossible de faire l'amour dans le congélateur, pourquoi ne pas transformer votre nid d'amour en chambre froide? Messieurs, surprenez votre partenaire et préparez votre sanctuaire en troquant votre luminaire pour un ventilateur de plafond réglable (nettement mieux qu'un ventilateur sur pied asséchant encore plus la zone difficile). Misez également sur une température ambiante fraîche, sans être inconfortable, et bannissez les draps de flanelle pour ceux de bambous ou de coton mince. Votre gagnerez des points, c'est certain!

Quant à vous, les femmes, prévoyez vos soirées olé olé en évitant préalablement les boissons chaudes, le sucre, les mets épicés, l'alcool et la cigarette. De plus, tel un oignon, superposez les couches de vêtements de façon à vous déshabiller progressivement, au gré de vos chaleurs. Misez sur le coton, qui vous gardera bien au sec en cas de sudation importante. Certains produits naturels pourraient possiblement vous aider. Consulter d'abord votre pharmacien qui saura bien vous aiguiller.

Pour ce qui est des sautes d'humeur, prévoyez un meeting entre vous et votre chéri pour mettre des mots sur votre état. De rester calme et d'expliquer ce que vous vivez et ressentez aident certainement à mieux comprendre et à mieux s'adapter, en couple, à ce nouveau... caractère! Un peu comme une adolescente victime de ses hormones, il peut arriver que de banales situations, qui vous auraient paru autrefois futiles, viennent vous irriter au plus haut niveau! Respirez alors et prenez un peu de recul pour dédramatiser; vaut mieux en rire que d'en pleurer disait Clémence Desrochers!

La libido... Quand le sexe vous semble une corvée, les filles, il faut intervenir. La brève définition physiologique nommée ci-dessus vous a bien expliqué la raison pour laquelle vous êtes moins portée sur la chose. Au-delà de tout ça, il faut faire un effort. Pour une bonne santé des organes génitaux, il est souvent recommandé d'avoir au moins une à deux relations sexuelles hebdomadaires de façon à bien entretenir la machinerie! Grouille ou rouille! Redécouvrez-vous, en tant que couple, en vous préparant de petites soirées séduction. Amusez-vous au lit au-delà de la pénétration en sortant de vos habitudes matrimoniales. Passez au «sex shop» vous équiper en joujoux et accessoires. Misez sur le bain,

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer