Les obèses et les relations de couple

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Myriam Bouchard
Le Quotidien

Est-il trop gros pour aimer ou encore pour être aimé? Une grande question n'est-ce pas? L'obésité vivant une recrudescence importante dans les dernières décennies, la sexologue que je suis s'est interrogée à savoir comment cette population vivait sa vie sentimentale et, bien sûr, sexuelle.

Des personnes obèses, il y en a dans ma vie. Certaines le sont depuis toujours alors que d'autres le sont devenues, avec le temps, les événements, les enfants, etc. Toutes ont un point commun, ces personnes formidables sont majoritairement célibataires, esseulées, laissées pour compte. Bref, elles ne «pognent» pas. Pourtant, elles sont brillantes, munies d'un grand sens de l'humour, créatives, attentionnées. Alors, le problème se situe où?

Les études vont pratiquement toutes dans le même sens, l'obésité est repoussante. Les doubles mentons, les abdomens proéminents, les cuisses continuellement collées l'une sur l'autre, les «seins mitaines», rien chez ce type d'individu ne correspond aux normes de beauté exigées par notre société insatiable de minceur. Rien ne sert de jouer à l'autruche, l'apparence physique représente encore aujourd'hui le rôle premier dans le choix d'un/e partenaire, relayant en second plan les qualités humaines.

Est-ce une raison pour passer sa vie seule? Certainement pas sauf que... la réalité étant ce qu'elle est, les individus souffrant d'obésité ont une vie affective, sentimentale et sexuelle trop souvent minimaliste. Peut-être parce que même adultes, ils vivent du rejet; tous les veulent comme ami, mais sans plus. Peut-être aussi parce que, paradoxalement, peu se laisse le droit d'aimer ou encore d'être aimé. Victimes d'intimidation, de taquineries, de regards mesquins, de préjugés, de commentaires désobligeants, les obèses ne sont pas fous; ils se protègent de toutes souffrances supplémentaires occasionnées par les rouages de l'amour. De plus, ceux-ci démontrent souvent une faible estime d'eux-mêmes parfois incrustée depuis des lunes. La majorité d'entre eux aimerait afficher une image autre que celle qu'ils projettent. Ils se trouvent gros, laids, restreints dans leur habillement et se dévalorisent parfois. Rester chez soi et s'isoler représentent souvent la meilleure alternative. Comment aller au cinéma quand il nous est impossible de s'asseoir dans aucune chaise? Pourquoi manger au resto quand tout le monde autour cherche à calculer le nombre de calories ingérées? Comment faire une balade en voiture quand il nous est difficile de s'attacher? Comment pratiquer un sport en couple quand une simple marche nous essouffle?

Qu'advient-il de la sexualité quand surplus de poids il y a? Il est officiel que cette réalité représente un obstacle notable aux relations sexuelles. Essayez donc de faire l'amour en supportant un sac à dos de 100 livres sur vos épaules. Pas facile me direz-vous! Les hommes obèses peuvent connaître des troubles érectiles allant de l'impuissance complète aux difficultés à maintenir une érection digne d'une pénétration. Pour ce qui est des performances, les deux sexes confondus éprouvent certainement des difficultés à s'exécuter: essoufflement, transpiration, épuisement; rien pour faciliter le marathon. Côté position, obésité et techniques de Kama Sutra sont certainement aux antipodes à cause de la souplesse demandée, mais aussi par crainte de blesser l'autre par écrasement. Bref, de quoi préférer l'abstinence.

Facile de juger les obèses, mais saviez-vous que la dépendance à la nourriture est une réelle maladie? Tout comme l'alcool, les drogues, le travail abusif ou le sexe, le fait de se goinfrer apporte souvent un baume aux émotions négatives. Ajouter à ceci la sédentarité, parfois aussi des problèmes hormonaux et génétiques, et voilà l'addition parfaite pour accumuler les graisses. Cherchez à comprendre pourquoi ce réflexe est incrusté en vous. Bougez, faites le nécessaire et donnez-vous le droit d'aimer et surtout celui d'être aimé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer