Drame sur la Petite Décharge: le corps du noyé repêché

Le fils de la victime, Sylvain Tremblay, a... (Photo Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le fils de la victime, Sylvain Tremblay, a appuyé les enquêteurs, hier, afin de retrouver le corps de son père.

Photo Gimmy Desbiens

Partager

Julien Renaud
Le Quotidien

(Alma) Le corps de Denis Tremblay, porté disparu depuis vendredi, a été repêché des eaux de la Petite Décharge par la patrouille nautique de la Sûreté du Québec, hier, aux alentours de 10 h 50. L'homme de 52 ans a été retrouvé à proximité des lieux de l'accident survenu la veille, tout près des pelles du barrage # 7 de Rio Tinto Alcan, à Saint-Gédéon.

La partie de plaisir père-fils se termine en tragédie pour la famille Tremblay, qui n'a d'ailleurs pas voulu s'adresser aux médias, visiblement sous le choc. «Il n'y a rien à dire», s'est contenté de partager le fils de la victime, Sylvain, au lendemain du drame.

Le fils de 29 ans qui a eu plus de chance que son père, était sur place, hier matin, pour assister les patrouilleurs dans leurs opérations. Il avait été transporté à l'hôpital d'Alma le soir du drame puisqu'il souffrait d'hypothermie, après avoir joint les berges à la nage.

Vendredi, à l'ouverture officielle de la pêche, les deux hommes ont voulu essayer leur canot acheté jeudi. À cette occasion, une manoeuvre trop brusque avec le moteur aurait causé le chavirement de l'embarcation, à plusieurs mètres de la rive.

Dès 6 h 30 hier matin, deux patrouilleurs de la SQ ont repris l'opération de repérage sur les eaux à bord de leur embarcation. Les recherches avaient été interrompues la veille (vendredi), vers 22 h 50.

Dépêchés sur les lieux, des nageurs en provenance de Québec sont demeurés au sec puisque la patrouille nautique a fait la macabre découverte alors qu'ils s'apprêtaient à sauter à l'eau.

Accoudés sur la rampe du petit pont à proximité du barrage # 5, à Alma, le fils de la victime et sa conjointe semblaient grandement affectés par les événements des dernières heures, alors que les patrouilleurs et les ambulanciers extirpaient le corps de l'embarcation de la SQ.  

Vendredi soir, Rio Tinto Alcan a fermé temporairement les évacuateurs de crue du barrage sur la rivière Petite Décharge afin d'abaisser le niveau de l'eau et de faciliter les recherches. Un coup de pouce fortement apprécié des enquêteurs. «Grâce à l'excellente collaboration de Rio Tinto Alcan, nous avons pu effectuer les recherches dans un niveau d'eau beaucoup moins élevé. C'est ce qui a permis de connaître un dénouement rapide», précise la porte-parole de la SQ, Audrey-Anne Bilodeau. D'ailleurs, selon les informations obtenues sur les lieux, la victime serait un employé de la compagnie. Le corps de la victime subira une autopsie afin de déterminer les causes exactes du décès.

Julien Renaud

Stagiaire

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer