Pas question de trébucher deux fois

Les Marquis voulaient se faire pardonner leur défaite... (Photo Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Marquis voulaient se faire pardonner leur défaite de vendredi, face au Caron et Guay de Trois-Rivières. Ils ont fait un pas dans la bonne direction en venant à bout du 3 L de Rivière-du-Loup par la marque de 5-2 devant un peu plus de 2000 spectateurs à Jonquière.

Photo Mariane L. St-Gelais

Partager

(Jonquière) Les Marquis de Jonquière n'allaient pas trébucher deux fois de suite. Après avoir perdu contre Trois-Rivière la veille, ils se sont rapidement relevés pour battre les 3 L de Rivière-du-Loup 5 à 2, au Palais des sports.

Le premier trio des Jonquiérois, composé de Yannick Tremblay, Francis Charette et Simon Laliberté, a brillé, particulièrement en première période. Le défenseur Nicolas Dumoulin, dont le rôle offensif a été plus effacé cette saison, a lui aussi fait flèche de tout bois, marquant deux buts et obtenant la première étoile.

«J'ai aimé mes trois trios, a noté l'entraîneur-chef, Dean Lygitsakos. À la défense, chapeau au jeune (Jonathan) Parisien, qui a été excellent en remplacement. Dumoulin n'a pas eu une étoile pour rien: on est sur son cas depuis le début de l'année, et là, avec l'absence de (Bruno) Saint-Jacques et de (Martin) Grenier, il a montré qu'il peut être excellent offensivement. C'est le fun parce qu'il récolte ce qu'il a semé.»

Le premier but a été marqué après une sortie de zone exemplaire. Yannick Tremblay n'a eu qu'à pousser la rondelle derrière Louis Ménard, après un superbe jeu de Charette et Laliberté.

Nicolas Dumoulin a par la suite profité d'une erreur défensive du 3 L pour se retrouver seul devant le gardien, qu'il a déjoué d'un puissant et précis tir dans la lucarne. En début de deuxième, en avantage numérique, les représentants du 3 L se sont inscrits au pointage par l'entremise de l'ancien premier choix des Saguenéens, Mathieu Melanson. Il s'agissait de son cinquième but en fin de semaine.

Les Marquis ont répliqué quelques instants plus tard grâce à une manoeuvre spectaculaire de Francis Charette. C'est toutefois un mauvais repli défensif du premier trio qui a en partie causé le deuxième but des 3 L, oeuvre de Mathieu Brunelle.

Dès le début de la troisième, Steve Brûlé, posté devant le filet, a permis à son club de reprendre une avance de deux buts. Dumoulin, d'un puissant tir en entrée de zone, a déjoué le cerbère de Rivière-du-Loup, faisant 5 à 2 en milieu de troisième. C'était la fin pour Ménard devant les buts, et l'arrivée de Pierre-Olivier Lemieux.

Élogieux

Dean Lygitsakos a été élogieux envers son premier trio.

«Simon, ça ne se voit peut-être pas toujours, mais c'est lui qui ''drive'' ce trio-là. Charette finit les jeux et Yannick récupère les rondelles libres. Ils font les choses de la bonne manière, et quand tu les fais de la bonne manière, tu n'as peut-être pas toujours les résultats sur le coup, mais ça vient un jour ou l'autre.»

La rencontre a été disputée devant 2029 spectateurs réunis au Palais des sports. Le prochain match aura lieu le 4 janvier, au Palais, contre Trois-Rivières.

- Deux bagarres ont éclaté en première période. La première a opposé Patrick Bernier, des Marquis, à Marc-Olivier D'Amour. Plusieurs bons coups ont été portés de part et d'autre. Cédric Verreault s'est quant à lui mesuré à Dereck Jacobs. Toujours difficile de se battre contre un joueur qui a de la misère à se tenir sur ses patins... Avantage Verreault, qui a au moins le mérite de savoir patiner.

- Si les partisans des Marquis pensaient avoir vu le pire patineur du 3 L en la personne de Dereck Jacobs, ils étaient complètement dans le champ. David Godbout, un nom à ne pas retenir, a tenté de se battre contre Samuel Lévesque. Gobdout et sa coupe mohawk sont tombés sur la glace dès la première série de coups. Le joueur, dont le nom était inscrit dans le dos au crayon noir, ne semblait même pas savoir qu'il devait aller au banc de punitions après la bagarre. Faut dire que traverser la glace en patins était presque une épreuve. À ce propos, Lygitsakos a tenu à remercier Rivière-du-Loup, qui a offert un spectacle. «T'amènes pas un gars comme ça pour le fun, parce que tu dois le payer et lui faire signer un contrat. Je pensais toutefois que la ligue avait progressé sur ça. Nous, on s'assure que ça n'arrivera pas, parce que l'on fait du recrutement. Je suis certain qu'ils étaient mal à l'aise eux aussi.»

- Bruno Saint-Jacques avait averti les Marquis, dès la signature de son contrat, qu'il ne pourrait pas jouer durant le temps des Fêtes. Il sera de retour à son poste le 4 janvier.

- Martin Grenier a obtenu une suspension automatique pour des gestes posés à Trois-Rivières. Le comité de discipline de la LNAH se penchera sur son dossier dans les prochaines heures. La suspension pourrait être allongée.

- Hugo Carpentier a été expulsé de la partie en deuxième période. Il aurait «applaudi» les arbitres.

- Éric Laplante a été retranché de l'alignement entre la période d'échauffement et le début de la rencontre. «Je n'étais pas du tout satisfait de sa ''game'' de vendredi. Il est censé nous amener de l'énergie, mais il ne l'a pas fait.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer