Secteur Grande-Baie

Les glaces atteignent 10 pouces

Le président du groupe Promotion pêche, Rémi Aubin,... (Photo Michel Tremblay)

Agrandir

Le président du groupe Promotion pêche, Rémi Aubin, invite les pêcheurs à la prudence.

Photo Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Certains amateurs de pêche blanche ont déjà commencé à pêcher l'éperlan et la truite de mer sur les glaces de la baie des Ha! Ha!. À certains endroits, elles atteignent près de 10 pouces d'épaisseur. Les responsables invitent cependant les pêcheurs à la prudence, les sites n'étant pas officiellement ouverts et balisés par Saguenay.

«J'ai pris une dizaine de mesures dans le secteur de Grande-Baie, jeudi, et la plus petite me donne neuf pouces. C'est bon signe pour la saison à venir, mentionne le président du groupe Promotion pêche, Rémi Aubin, aussi responsable du département de la pêche à l'Accommodation des 21. Malgré le redoux, il n'y a pas eu beaucoup de neige par la suite, ce qui a permis à la glace de s'épaissir rapidement.» Habituellement, les pêcheurs attendent qu'au moins six à huit pouces de glace se soient formés pour aller pêcher à pied. Il faut au moins 12 pouces de glace de bonne qualité pour permettre l'embarcation des cabanes de pêche.

Certains secteurs présentent toutefois des fissures et la prudence demeure de mise. «Les gens y vont à leurs risques et périls tant que l'épaisseur et la qualité de la glace ne sont pas confirmées par la Ville qui est responsable de baliser les sites, indique Rémi Aubin. C'est sûr que les gens ont très hâte, mais il faut être très prudent.»

La machinerie s'est mise à l'oeuvre vendredi pour débuter la préparation du pont de glace à Grande-Baie. Le président de l'Association de pêche blanche du secteur Grande-Baie, Richard Lavoie, estime que Saguenay devrait prendre les premières mesures la semaine prochaine. «On est même un peu en avance sur l'an dernier, la glace est un peu plus épaisse», indique-t-il.

Moins beau ailleurs

La glace est un peu moins épaisse dans les secteurs de L'Anse-à-Benjamin et des Battures, atteignant au plus cinq pouces. «Les remous des bateaux empêchent la glace de bien prendre dans notre coin», explique le président de l'Association de pêche blanche de L'Anse-à-Benjamin, Réjean Chouinard.

Le responsable du secteur des Battures, Gabriel Adam, n'est cependant pas pressé que le site soit officiellement ouvert au public. «Le redoux a donné un dur coup, et là la glace reprend tranquillement, explique-t-il. Pour l'instant, les gens ne vont pas pêcher dans le secteur, car les bords sont trop abrupts, il faut attendre que le pont de glace soit fait. C'est mieux d'attendre que de se risquer à avoir une urgence.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer