Avec l'appui du conseil de Chicoutimi

Pettersen réclame une étude de faisabilité pour un 2e pont

Le conseiller municipal Marc Pettersen revient à la charge. Il ne compte pas... (Archives Michel Tremblay)

Agrandir

Archives Michel Tremblay

Partager

Patricia Rainville
Le Quotidien

(Chicoutimi) Le conseiller municipal Marc Pettersen revient à la charge. Il ne compte pas abandonner le dossier d'un deuxième pont sur la rivière Saguenay. Appuyé des membres du conseil d'arrondissement de Chicoutimi, il demande au ministère des Transports la réalisation d'une étude de faisabilité.

«Un deuxième pont est essentiel. Il faut commencer à travailler là-dessus», lance le conseiller.

Le 20 novembre dernier, Marc Pettersen a déposé une motion lors de la séance du conseil d'arrondissement de Chicoutimi, afin que la demande soit faite au gouvernement du Québec. À l'unanimité, tous les conseillers présents lors de la séance ont appuyé la résolution.

Les trois députés péquistes du Saguenay, Stéphane Bédard, Sylvain Gaudreault et Jean-Marie Claveau, recevront sous peu la demande officielle.

«Je me suis basé sur l'étude de faisabilité qui avait été réalisée pour un pont à Tadoussac. En 2001 et 2002, le gouvernement du Québec avait investi deux millions de dollars pour faire cette étude. Je ne vois pas pourquoi nous n'aurions pas une étude pour le pont Dubuc», indique Marc Pettersen, qui ne compte pas lâcher prise. Il continue de croire que la construction d'un deuxième pont, qui relierait Chicoutimi-Nord à Saint-Jean-Eudes, est essentielle pour le développement économique de Saguenay.

«La construction d'un second pont et d'une route de ceinture industrielle (semblable à celle qui existe déjà à Alma) est un important projet de développement régional qui permettra à Saguenay de se positionner avantageusement au niveau du développement économique, note Marc Pettersen.

«On le sait, le pont Dubuc qui relie la rive nord et la rive sud du Saguenay à Chicoutimi est soumis à une circulation très importante. En effet, ce lien routier est le seul terrestre entre Tadoussac et Chicoutimi. La circulation automobile est lourde; plus de 55 000 voitures par jour (moyenne annuelle sur 365 jours). En semaine, la circulation y dépasse facilement les 60 000 véhicules par jour», ajoute le conseiller municipal.

Lors de la dernière campagne électorale provinciale, l'été dernier, le député actuel Stéphane Bédard avait dit être en faveur de la construction d'un deuxième pont sur la rivière Saguenay.

«Oui, il faut revoir le transport en commun, mais je crois qu'un deuxième pont est prioritaire pour la sécurité des gens du secteur nord, qui ne cesse de se développer», avait dit Stéphane Bédard, lors d'un débat tenu le 21 août dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer