Qui sont ces femmes ?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
TRIBUNE / La saga du Cabaret JR: Charles Cantin est avocat criminaliste et... (Archives La Presse, Olivier Pontbriand)

Agrandir

Archives La Presse, Olivier Pontbriand

Myriam Bouchard
Le Quotidien

TRIBUNE / La saga du Cabaret JR: Charles Cantin est avocat criminaliste et Myriam Bouchard est sexologue et chroniqueuse.

(Myriam Bouchard) - Au-delà de la tolérance envers le travail du sexe, il y a mille et une bonnes raisons de se rendre «aux danseuses», n'est-ce pas messieurs? Mais encore plus pour vous, mesdames, qui semblez diversifier les motifs de ce supposé divertissement. Du moins, c'est ce que semble avoir semé comme débat le gérant du Cabaret JR en donnant d'abord congé à sa clientèle féminine, pour ensuite se rectifier en daignant finalement la recevoir. Un gros «bof» !

Un auditoire féminin dans ce type d'endroit, ça se comporte comment? Les réponses à cette question sont vastes, c'est du moins ce que relate mon fil Facebook. Dérangeant, à l'occasion possiblement! «Bitch» auprès des effeuilleuses, probablement de temps en temps! Castrant auprès de leur chéri, permettez-moi d'y croire! Moins payant que l'homme alpha voulant combler tous ses désirs, plus que possible!

Légitime alors de se questionner à savoir si ces caractéristiques sont d'une généralité justifiant mordicus, un peu comme à l'ère primitive des fameuses tavernes, le bannissement définitif des femmes et de leur entité propre dans ce type d'établissement. Voici donc mon mandat.

Et si elles étaient dérangeantes, ces femmes?

Dérangeantes, «bitch», jalouses... Les mots ne sont pas un peu forts? Et s'il ne s'agissait pas plutôt d'une histoire gravitant autour de cette sempiternelle rivalité féminine? Et que oui, c'est effectivement ce que j'y vois, du moins derrière le rideau, pour ne pas faire de mauvais jeux de mots. Je parle bien entendu de compétition. Cette joute qui s'installe autant sur la scène qu'au sein de l'auditoire. Si vous ne le saviez pas, je vous confirme que la femme peut être sans contredit la pire rivale de la femme!

Tel que je l'ai mentionné plus d'une fois, je parle ici de cette exaspérante peur d'être devancée, déclassée, surpassée par une autre sur ce qu'il y a de plus exigeant socialement, soit l'apparence physique. Comment tirer son épingle du jeu? En se montrant des plus critique à l'égard de la femme à poil en face de soi, qui risque de se montrer plus que réceptive à toutes insultes de par sa grande vulnérabilité. Entre cliente et exposante, une lutte de pouvoir peut officiellement s'imposer dans les deux sens.

Castrantes les filles?

«Tu peux aller aux danseuses, à condition que je t'y accompagne.» Oui, il y a de ces femmes qui posent ce genre de condition et, faute de liberté ou peut-être même par soumission, il y a de ces chéris disent: «OK, embarque!» Une belle quête de contrôle que devient cette mission d'accompagnement! Celle, possiblement, de gérer des regards, des perceptions, un porte-monnaie, des allers-retours aux isoloirs et le summum, de probables érections.

Pas trop payantes mesdames...

Puisque c'est mathématique, une moins grande nécessité d'alcool les saouleront et puisque seules une bisexualité ou encore une orientation homosexuelle les mèneront au top des revenus qu'est la chambre d'isolement, oui, il est clamé, scientifiquement ou non, qu'une femme aux danseuses est légitimement moins payante. Aussi brutaux puissent sembler mes propos, qui ne travaille pas pour gagner sa vie? Personne!

Hommes ou femmes, bien sûr que tous avons notre place au Cabaret JR, au 281 ou peu importe! À condition, bien entendu, de s'y rendre pour les raisons autres que celles mentionnées ci-dessus. Ce qui implique pour se divertir, prendre un verre et tirer profit, respectueusement, de cette personne offrant un striptease autour d'un pôle.

Autrement, il y a d'autres endroits... où vous risquez davantage de me trouver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer