Les conditions gagnantes sont en place

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Arthur Gobeil est président de la Société de... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Arthur Gobeil est président de la Société de la Vallée de l'aluminium (SVA).

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

La tribune
Le Quotidien

TRIBUNE / Avons-nous tout ce qu'il faut pour relever le défi de la transformation de l'aluminium dans la région ? Arthur Gobeil est président de la Société de la Vallée de l'aluminium (SVA) et Louis Dussault est directeur général du Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'UQAC (CEE-UQAC).

(Arthur Gobeil) - La Vallée de l'aluminium est maintenant connue et reconnue comme un pôle majeur de l'industrie de l'aluminium au Canada et ailleurs dans le monde. Ceci est le résultat d'un travail soutenu par les divers intervenants depuis plusieurs années. En effet, les dernières données du créneau ACCORD Transformation aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean indiquent que 105 entreprises innovantes sont actives aujourd'hui et embauchent 2490 personnes, ce qui représente l'équivalent de plus de trois usines majeures d'électrolyse.

La Société de la Vallée de l'aluminium dispose d'outils performants et de moyens efficaces pour accomplir sa mission, qui consiste à accroître les activités de transformation d'aluminium et de fabrication d'équipements spécialisés dans la région.

Pour réaliser sa mission, la SVA soutient entre autres les entreprises existantes dans leurs projets de croissance, les entrepreneurs dans leurs projets de développement, et les entreprises étrangères dans leurs projets d'implantation dans la Vallée de l'aluminium.

À titre d'exemple, suite à une démarche structurée de prospection téléphonique, des membres de l'équipe rencontrent actuellement des entreprises européennes situées dans trois pays différents et ayant manifesté un intérêt en vue de s'implanter dans la Vallée de l'aluminium.

Nouvelles activités industrielles

La création de nouvelles activités industrielles est prisée par plusieurs pays dans le monde. En ce sens, plusieurs organismes similaires à la SVA sont actifs auprès des investisseurs éventuels. Au-delà des outils pour effectuer le travail de base, la réussite est tributaire des avantages comparatifs d'une région. À ce titre, le Saguenay-Lac-Saint-Jean se positionne très bien: disponibilité de matières premières sous différentes formes, soutien financier aux projets, expertise et implication de la main-d'oeuvre, stabilité économique et politique, accès à des centres de recherche spécialisés et de haut calibre, mobilisation des entrepreneurs et des intervenants.

En addition, la SVA travaille à mettre en place d'autres conditions gagnantes, telles que l'accès à de l'aluminium à prix réduit (par exemple via le recyclage), l'accès additionnel au capital de risque (au-delà du fonds de commercialisation mis en place par la SVA et Desjardins-Innovatech), et la bonification de la filière de transformation d'aluminium via le développement de projets structurants.

Cependant, la région doit composer avec certaines menaces actuelles difficiles à contrer, par exemple l'éloignement des marchés de consommation, le protectionnisme de certains pays, le coût de la main-d'oeuvre très faible dans les pays émergents, le «dumping» de la Chine, le non-respect de la protection intellectuelle, etc.

En résumé, une stratégie qui tient compte des opportunités et des menaces, ainsi que des forces et des faiblesses décrites est en place et consiste d'abord à identifier clairement les cibles prometteuses et ensuite adresser une offre personnalisée et imbattable à chacune d'elles. L'accompagnement de chacun des entrepreneurs dans la poursuite de ces démarches est également un facteur de succès.

Le conseil d'administration est convaincu que la poursuite des efforts en ce sens livrera des résultats en continu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer