Une filière à optimiser

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Dussault,directeur général du Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Louis Dussault,directeur général du Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'UQAC (CEE-UQAC)

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

La tribune
Le Quotidien

TRIBUNE / Avons-nous tout ce qu'il faut pour relever le défi de la transformation de l'aluminium dans la région ? Arthur Gobeil est président de la Société de la Vallée de l'aluminium (SVA) et Louis Dussault est directeur général du Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'UQAC (CEE-UQAC).

(Louis Dussault) - Les conditions sont-elles propices en région pour développer une filière de la transformation de l'aluminium? Avons-nous les outils nécessaires pour créer une filière de l'aluminium? Possédons-nous le savoir et l'expertise? Répondre à cette problématique de développement nous oblige premièrement à définir la notion de filière et à comprendre la réalité de la transformation de l'aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean. N'oublions pas qu'historiquement, la région a longtemps été reconnue principalement comme une région productrice d'aluminium. Au cours des 25 dernières années, plusieurs initiatives ont été réalisées afin de développer des projets visant la transformation du métal en région.

Une filière se définit comme un groupe cohérent d'entreprises et/ou d'organisations (intégrées, coordonnées et/ou complémentaires) intervenant dans plusieurs processus de transformation de la matière première jusqu'au produit fini. Bref, une filière regroupe des activités de production et de transformation, mais aussi des activités de recherche et de mise en marché. À titre d'exemple, on n'a qu'à penser à la filière agricole, la filière du bois, la filière des bleuets, etc.

Il est possible de développer une filière de l'aluminium au Saguenay. Cependant, on doit travailler à l'optimiser. Certains jalons de base de cette filière sont présents en région (ex.: le savoir technique et la production du métal ainsi que l'expertise des centres de recherche privés et universitaires liés à l'aluminium) et cela représente des assises importantes. La filière de l'aluminium et sa transformation existe en région (ex.: l'extrusion de pièces en aluminium, la fabrication de bicyclettes en aluminium, la fabrication de bateaux-mouches, la fabrication de passerelles, le savoir-faire de la peinture en poudre sur aluminium, l'expertise du soudage par friction-malaxage, etc.) et les exemples sont nombreux. Cependant, elle est régulièrement jugée incomplète.

La définition d'une filière indique que les entreprises travaillent ensemble, c'est-à-dire que le travail d'une entreprise peut être effectué par le travail d'une autre entreprise avant de livrer un produit final au client. Cette façon de voir une filière (collaboration, occasionnelle ou permanente, de différentes entreprises dans la réalisation d'un produit/projet final) nous amène à percevoir des occasions d'affaires pour l'implantation de nouvelles technologies/entreprises afin de développer davantage la complémentarité de la filière de l'aluminium: apprendre à travailler ensemble et à se compléter selon nos spécialités et nos compétences (seul on avance plus vite, ensemble on va plus loin).

L'acteur qui possède l'habileté pour comprendre les subtilités d'un secteur économique et/ou d'une filière, comme la transformation de l'aluminium, c'est l'entrepreneur. Cet acteur est créatif, innovateur, persévérant et il accepte de prendre des risques pour développer des projets créateurs de richesses et d'emplois. Ce sont principalement les entrepreneurs qui animent une filière et ils la dynamisent par leurs actions, leurs résultats d'affaires et leur réputation. Ce sont eux qui détectent les occasions d'affaires et les applications de demain. Ce sont eux qui reconnaissent les technologies à prioriser afin de répondre aux différents besoins des marchés et surtout de ceux en évolution. Ce sont eux qui développent de nouveaux produits et de nouvelles clientèles. Ce sont eux qui créent des alliances avec des clients stratégiques, des fournisseurs, des centres de recherche et des entreprises complémentaires afin de progresser. Cette façon de voir le monde des affaires et son fonctionnement traduit l'important rôle que jouent les entrepreneurs dans la création d'une filière de transformation de l'aluminium, tout comme les notions d'alliances et de partenariats pour ces entreprises en réseau.

Une PME ne possède pas toutes les ressources et tous les savoirs. La notion de filière constitue une stratégie de développement pour progresser ensemble et devenir une référence reconnue par les clients.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer