Une fierté québécoise

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
DÉBAT / Dans certains médias de l'extérieur de la région, Philippe Couillard a... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

 

Le débat
Le Quotidien

DÉBAT / Dans certains médias de l'extérieur de la région, Philippe Couillard a été fortement critiqué pour avoir accordé une subvention de 26 millions $ au Zoo de Saint-Félicien, dans sa circonscription. Cet investissement doit permettre à l'établissement de demeurer un pôle d'attraction de premier plan pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et le président de Tourisme SLSJ, Éric Larouche, et le directeur général de Tourisme Alma-Lac-Saint-Jean, Gervais Coulombe, s'expriment sur le sujet.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

J'avais 12 ans quand mon père m'emmena pour la première fois au Zoo de Saint-Félicien. C'était merveilleux et cette image d'une nature vivante m'a fait découvrir un monde que je connaissais peu. J'ai vu de près toutes ces bêtes et j'ai commencé à comprendre qu'elles existaient, non pas pour me faire peur, mais pour participer avec moi à faire grandir la vie, j'ai commencé à réaliser que notre destin était commun.

Oui, nous vivons dans une des plus belles régions du monde et les animaux qui y habitent sont exceptionnels. La première activité économique de notre région était en relation avec ce milieu animal et le commerce des fourrures a longtemps été à la base de notre survie.

Les animaux ont une relation avec l'être humain qu'il faut avoir l'occasion de découvrir. Aujourd'hui, nous prenons conscience que leur survie est menacée et nous savons qu'ils ont besoin de notre protection.

Le Zoo est un hommage à la présence des animaux qui vivent dans nos forêts, c'est une école d'apprentissage qui nous introduit dans un mystère à découvrir.

Il y a plus de 50 ans, M. Ghislain Gagnon, un homme sensible à toutes ces merveilles, a réussi par le Zoo à nous rapprocher de la forêt et de toute la vie qui l'habite. Il a voulu nous faire découvrir tout ce que nous ne pouvons pas voir autrement. Le monde s'en est réjoui, si bien que, même après plus de 50 ans, le Zoo de Saint-Félicien est encore plus intéressant que jamais.

Les dirigeants ont appris à satisfaire les visiteurs et c'est pourquoi ils doivent proposer sans cesse de nouvelles activités.

M. le premier ministre Couillard a décidé dernièrement d'accorder une subvention substantielle pour permettre au Zoo de se renouveler. C'est essentiel pour toutes ces attractions de se rafraîchir de temps en temps, la preuve est faite depuis longtemps que sans renouvellement, elles sont condamnées à perdre de leur attrait.

Le Zoo, ce n'est pas dans ma ville ni dans mon comté, mais une vision plus large nous amène à comprendre que ce n'est pas seulement à un équipement destiné à une population locale, mais à tous les citoyens du Québec. En effet, ce ne sont pas majoritairement les gens de Saint-Félicien qui profite de ce Zoo, mais ce sont les touristes, principalement ceux du reste du Québec qui le visiteront.

Je suis agacé par cette vision des choses qui consiste à toujours envier ce que reçoit le voisin. L'important, c'est l'enrichissement du Québec vu dans son ensemble et bien sûr, avec une certaine justice, mais avant tout, dans l'objectif de l'enrichissement commun. Quand j'ai construit le port des bateaux de croisière au Saguenay, c'est Ross Gaudreault, le directeur du port de Québec, qui m'a soutenu. Il n'a pas dit que ça allait nuire au port de Québec, il n'a pas dit arrange-toi, je n'ai pas le temps non, il m'a aidé et aujourd'hui, le port de Saguenay, loin de nuire à celui de Québec, contribue à faire du Saint-Laurent une destination encore plus intéressante. C'est vrai que le Lac-Saint-Jean est un endroit exceptionnel pour le tourisme, profitons-en pour dire à tout le Québec «venez nous visiter, nous en avons beaucoup à vous montrer». Bien entendu, nous savons que nos citoyens eux aussi se font un plaisir de parcourir à leur tour le reste du Québec pour l'apprécier.

Félicitations et merci à M. Couillard et aux dirigeants du Zoo de Saint-Félicien de contribuer au développement du Québec et, pour ma part, je vais tout faire pour encourager les citoyens à aller vous visiter, particulièrement les touristes étrangers provenant des bateaux de croisière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer