Personnalités La Presse



Stationnement

Partager

 

Myriam Ségal
Le Quotidien

(Saguenay) Il fait noir et froid, le ciel scintille d'étoiles. Il y a des jours qu'il n'a pas neigé. À quatre heures du matin, je marche dans une rue secondaire: trois voitures stationnées, chacune garnie d'une contravention. Pourtant, elles ne nuisent à aucun déneigement. J'ai pitié des propriétaires, sans doute des jeunes venus veiller chez un copain. Trop éméchés pour conduire, ils ont prudemment décidé de coucher là. Les voilà punis par un policier qui applique sans jugeote un règlement paresseux.

Chaque hiver, des dizaines de citoyens écopent pour avoir stationné la nuit dans une rue tranquille. Un homme me raconte. Dans le cul-de-sac qu'il habite au fond d'un quartier résidentiel, sa fille, venue en visite, a laissé sa bagnole dans la rue, une nuit calme sans un flocon à l'horizon: 48$ d'amende.

La plupart des municipalités du Québec interdisent tout stationnement dans les rues la nuit du 15 novembre au 15 avril. Pas moins de 150 jours d'interdiction pour une trentaine de nuits où cela est vraiment utile! Il se trouve toujours dans ces villes un policier obtus qui en profite pour combler son quota de contraventions.

Faire autrement

Dans les années 90, la défunte mairesse Boucher, de Sainte-Foy, a stoppé ce vieux réflexe municipal. Le stationnement de nuit serait dorénavant permis, sauf lors du déneigement. L'internet balbutie à l'époque. Le citoyen doit appeler un numéro: un répondeur lui indique si le stationnement est permis ou pas, cette nuit, dans son quartier. Quand la souffleuse passe pour élargir les voies, le répondeur en fonction décline le nom des rues visées. Les citoyens prennent vite l'habitude de se renseigner, même les soirs qui ne sont pas neigeux! Le numéro affiché en gros partout en ville fut vite mémorisé.

Fini, le zèle policier, la visite qui cherche où «parquer», les interdits tous azimuts, le canon pour écraser la mouche!

À la même époque, Québec dote ses quartiers les plus denses de feux spéciaux. Si à 18 h, les feux clignotent, on doit libérer la rue de minuit à 6h. Mais l'installation du réseau de lumières a coûté une fortune, au contraire de la solution de Sainte-Foy, qui misait sur la responsabilisation des citoyens.

Le service public a même gagné une heure d'efficacité. L'interdit, dorénavant plus logique, commence à 23 h. Le système s'est maintenant raffiné. Les citoyens peuvent maintenant s'abonner et recevoir les avertissements de déneigement automatiquement par courriel ou SMS.

Saguenay bientôt?

Avec les téléphones intelligents, le web, Facebook, Twitter, la fluidité et la rapidité de circulation de l'information, il est grand temps de copier ce procédé visionnaire, comme Saint-Jean-sur-Richelieu et Montmagny, cette année. Coût: quelques milliers de dollars pour remplacer les affiches prohibant le stationnement de nuit et un peu de pub pour développer chez les citoyens le réflexe de vérifier. Un fonctionnaire met à jour les infos sur le déneigement sur le site web de la ville à 17h chaque soir. À Montmagny, on a même prévu des stationnements de dégagement dans certains quartiers.

Le maire Jean Tremblay semble ouvert à changer le règlement à Saguenay pour que l'interdiction ne s'applique plus que quand on en a besoin. C'est simple, peu coûteux, bienvenu en année électorale, et facilitant pour les citoyens. Combien de familles jouent à la voiture musicale le soir dans leur entrée pour placer les bagnoles dans l'ordre de sortie du lendemain! La modification réduit cette valse automobile de 150 à une vingtaine de soirs par an.

Les voitures stationnées dans la rue forcent aussi les automobilistes à ralentir dans les quartiers résidentiels, bien mieux que les dos d'âne et les arrêts obligatoires. Les récalcitrants mériteront leur remorquage!

Si cela se concrétise, il faudra nous montrer prévenants, proactifs, utiliser les outils d'information. Une liberté ne se gagne et ne se garde que si l'on s'en sert intelligemment!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer