Personne ne veut une autre crise

ÉDITORIAL / Une décennie plus tard, le dossier du site d'enfouissement de... (Photo La Presse)

Agrandir

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / Une décennie plus tard, le dossier du site d'enfouissement de L'Ascension, au Lac-Saint-Jean, renaît de ses cendres. Il n'aura fallu que quelques camions-citernes transportant du lixiviat pour raviver la colère de ceux qui, en 2005, ont mené une longue bataille afin d'obtenir la fermeture définitive du site local, aménagé en bordure de la rivière Péribonka.

Porte-parole du comité de citoyens et opposant de la première heure, Richard Harvey révèle que la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR) a obtenu l'aval du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, afin que soient traités aux anciennes installations quelque 7000 mètres cubes d'eau contaminée en provenance de l'actuel lieu d'enfouissement technique d'Hébertville-Station, ce qui correspond à 7 millions de litres. Selon lui, ce certificat d'autorisation est un dangereux précédent et ouvre la porte à d'autres opérations dans l'avenir. 

Au cours d'un entretien téléphonique, le maire Louis Ouellet précise qu'aucun sac d'ordures ne sera enfoui à L'Ascension et qu'aucun autre camion-citerne ne circulera sur les routes de sa localité pendant la période de dégel, conformément aux dispositions convenues avec la RMR. Le maire Ouellet a lui aussi milité pour la fermeture définitive du site à l'époque, allant jusqu'à quitter la table de la MRC de Lac-Saint-Jean en compagnie des maires des villages voisins. Cette levée de boucliers avait paralysé l'organisation pendant plusieurs mois et suscité un débat dans toute la région. 

Ce nouvel épisode de la saga ne marque pas la réouverture du site d'enfouissement. Elle soulève néanmoins de multiples interrogations. 

D'abord, comment se fait-il que les citoyens de L'Ascension aient eu à enquêter par leurs propres moyens pour s'expliquer les allers-retours de camions-citernes remplis de matière toxique dans le village ? Également et surtout, les équipements du site d'Hébertville-Station sont-ils en mesure de composer avec l'ajout des matières résiduelles de toute la région, à la fin de novembre 2017 ? 

L'entente survenue en 2015 entre la RMR, la MRC Fjord-du-Saguenay et la ville de Saguenay prévoit que l'enfouissement annuel passera de 70 000 à 180 000 tonnes de déchets. 

Sans surprise, la RMR soutient que ses installations sont adéquates et qu'elles pourront traiter le lixiviat selon les normes ministérielles. Présentement en période de démarrage, celles-ci ne fonctionnent qu'au tiers de leur potentiel, souligne la responsable Stéphanie Fortin. La direction de la RMR précise par ailleurs que l'utilisation de l'usine de L'Ascension est un événement unique, ponctuel, qui ne se reproduira plus. 

Il y a lieu d'espérer qu'une fois ne devienne pas coutume. La RMR s'est engagée formellement et à maints égards auprès des populations de L'Ascension et d'Hébertville-Station, de même qu'auprès de ses nouveaux partenaires d'affaires. L'organisation s'est dotée d'une structure de communication efficace au fil du temps et avait tous les outils nécessaires pour informer les gens de cette mesure exceptionnelle. Or, elle ne l'a pas fait. 

L'affrontement de 2005 doit pourtant servir d'exemple. Lorsqu'il est question d'enfouissement et de traitement de matières toxiques, l'unanimité est rarissime. La transparence devient alors une vertu incontournable. 

Le comité des citoyens de L'Ascension s'est manifesté avec la même spontanéité qu'à l'époque, tard jeudi soir, en dénonçant la situation via un communiqué. Il y a fort à parier que déjà, les principaux militants sont prêts à reprendre les armes. Cette réaction était prévisible et aurait pu être évitée en misant sur le dialogue plutôt qu'en agissant en catimini, dès l'instant où le conseil municipal a donné son accord. 

Personne ne souhaite une autre crise entourant le site d'enfouissement de L'Ascension.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer