Le citoyen mérite mieux

Le maire de Saguenay Jean Tremblay.... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le maire de Saguenay Jean Tremblay.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / Les conflits de personnalités ont envenimé le conseil de ville de Saguenay à un point où il y a lieu de se demander si l'intérêt supérieur des citoyens passe encore, comme il se doit, devant l'ego des politiciens.

Il est également à propos de se questionner sur la volonté du maire Jean Tremblay de taire ses rancoeurs lorsqu'il préside la plus haute instance de sa municipalité. Une chose est certaine : les contribuables ne méritent pas que leur hôtel de ville soit réduit à l'état d'arène, où les insultes et le crêpage de chignon éclipsent les débats.

Une autre fois, lundi, le maire Tremblay a perdu patience et a chargé la conseillère Julie Dufour, laquelle l'interrogeait sur la nomination d'un vérificateur général par intérim, sans concours public, pour une période de six mois. Une démarche à laquelle n'ont pris part que quelques proches du maire, excluant même le comité exécutif.

Mme Dufour en veut davantage à la façon de faire du maire qu'au choix du candidat, puisqu'Alain Girard a été entériné par l'ensemble des élus. Ni son cachet de 80 000 $ ni ses frais de déménagement, qui seront assumés par la Ville, n'ont été remis en cause. M. Girard revient d'un mandat de sept ans à Gatineau après avoir assumé la même fonction à Saguenay. C'est donc un retour aux sources pour lui.

Plutôt que de se limiter à son principal argument - la nécessité d'agir rapidement, conformément à la loi - le maire Tremblay a attribué à Julie Dufour - encore - l'échec du Festival forestier de Shipshaw et, d'un même souffle, a dénoncé son incapacité de réanimer l'événement. Il lui a aussi recommandé de se concentrer sur les nids-de-poule de son secteur. Il s'est pourtant bien gardé d'évoquer la saga du voyage à Nice de Fabien Hovington et de son porte-parole de l'époque, Pierre Guillot. M. Hovington a été blâmé pour manquement à l'éthique par la Commission municipale du Québec pour ce périple.

Cette joute verbale survient deux mois à peine après l'attaque qu'il a menée, en avril, contre une autre conseillère membre de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Christine Boivin, qu'il a qualifiée de « langue sale » en pleine séance publique.

À 17 mois des élections municipales de novembre 2017, Jean Tremblay entreprend le dernier segment de sa carrière. Presque toujours au cours des deux dernières décennies, il a été intraitable envers ceux qui se sont dressés sur son chemin, préférant s'en remettre à ses « citoyens d'abord ». 

Même le plus sévère de ses détracteurs ne peut nier son flair politique et les réalisations qu'il lègue en héritage. On songe notamment au village portuaire de La Baie ainsi qu'à la fusion, un défi titanesque dans une région maintes fois déchirée par les guerres de clochers.

Le maire a toujours été habité d'une grande assurance et d'un acharnement, des traits qui lui ont permis de survivre à ses opposants malgré des revers devant les tribunaux : sa croisade pour la prière, son litige avec la firme d'évaluation foncière BTF, le congédiement de l'ancien directeur général de la Ville, Bertrand Girard. Étrangement, son entêtement a longtemps été perçu favorablement par les citoyens saguenéens. L'étoile a cependant pâli avec les années et aujourd'hui, on lui pardonne plus difficilement ce type d'écart.

Jean Tremblay refuse de s'adapter à l'opposition que lui a imposée le peuple en élisant les conseillères Josée Néron et Christine Boivin, de l'ERD, de même que des indépendants dont fait partie Julie Dufour. 

Il aurait toutefois intérêt à se résigner puisque des prestations comme celle de lundi pourraient ternir son long bilan. La politique, c'est souvent comme le sport : les amateurs ne se souviennent que du score ou des derniers moments de la partie !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer