Bagotville: garder le cap!

L'entreprise manufacturière en aéronautique, Cobalt Canada.... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

L'entreprise manufacturière en aéronautique, Cobalt Canada.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La firme Cobalt Aircraft quitte l'incubateur industriel de l'aéroport de Bagotville. L'information a été confirmée, la semaine dernière, via un bref communiqué de presse. Ce retournement de situation porte un coup au développement d'un pôle aéronautique à La Baie. Et, il démontre combien il est difficile, pour une région comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean, de dénicher et de s'inscrire dans de nouvelles filières industrielles et de parvenir à y faire sa place dans une économie mondiale plus intégrée, plus compétitive et plus mouvante que jamais.

D'ailleurs, en 2011, lorsque l'implantation de la firme Cobalt a été annoncée à titre de fer de lance de la mise en place d'un pôle aéronautique à l'aéroport de Bagotville, et lorsque que le gouvernement fédéral a confirmé son appui financier au projet, tous s'accordaient pour affirmer que Saguenay et ses partenaires s'engageaient dans un long et audacieux processus, complémentaire au développement du Centre d'excellence des drones d'Alma. Ne serait-ce que parce que le domaine de l'aviation civile est très exigeant et très sensible aux fluctuations de l'économie mondiale, laquelle va de revers en revers depuis plusieurs années...

Dans ce contexte, l'annonce du départ de Cobalt Aircraft de Bagotville n'est pas, comme certains l'ont affirmé, un revers politique pour le maire de Saguenay, Jean Tremblay, mais plutôt un revers pour l'ensemble de l'embryonnaire filière aéronautique régionale et un revers pour toute celle du Québec. C'est aussi, évidemment, un dur coup pour l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui a bien besoin de se diversifier et de se doter de nouveaux emplois de qualité au sein de nouvelles niches industrielles.

Déjà, Promotion Saguenay et l'administration de la capitale régionale ont confirmé leur volonté de trouver un nouveau locataire pour occuper le hangar et les installations laissés vacants par le départ de Cobalt. Tant mieux!

D'une part parce que l'on ne peut accepter de laisser vides des locaux modernes défrayés par des fonds publics et qu'il faudra de toute façon continuer à les entretenir.

D'autre part parce que compte tenu de la situation économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, aucun décideur ni aucun élu ne peut, non plus, baisser les bras et cesser d'explorer les possibilités de développement qui se profilent à l'horizon. Tant, bien sûr, que ces possibilités de développement demeurent raisonnables sur les plans technique, financier et logistique.

Dans cette optique, il demeure porteur que les autorités de Saguenay et que celles du Centre d'excellence des drones, qui s'est aussi retrouvé sur la sellette le printemps dernier, cherchent autant que possible à collaborer et à maximiser leurs atouts respectifs afin de poursuivre le développement de leur filière industrielle. Car, il n'est absolument pas utopique de croire que la région peut, en matière aéronautique, parvenir à moyen et à long terme à se définir un créneau, une niche particulière. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte en effet sur plusieurs atouts: une base militaire, plusieurs aéroports bien équipés et bien entretenus, une école de pilotage réputée au Cégep de Chicoutimi, de grands espaces pour tester les aéronefs et les prototypes en tout genre, et ce, dans toute une gamme de conditions climatiques, des froids polaires aux grandes chaleurs estivales (normalement, du côté de la chaleur estivale!)...

De plus, il existe de puissants liens entre l'aluminium et l'aviation, ce métal léger et résistant étant très utilisé au sein de cette industrie.

Donc, si le départ de Cobalt Aicraft de Bagotville après quelques années en dent de scie marque un dur coup pour la filière aéronautique régionale, il ne doit pas pour autant marquer la fin des efforts pour que celle-ci, éventuellement, y ouvre pleinement ses ailes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer