Des halles au centre-ville!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'esthétisme et l'aménagement de la Place du citoyen ne font pas l'unanimité. Il demeure que ce projet contribue à revamper un secteur qui avait bien besoin d'un coup de pinceau. L'investissement contribue aujourd'hui à donner un nouveau cachet au bas de la rue Racine, un coin trop longtemps négligé par les autorités municipales. Une fois que les citoyens de Chicoutimi et même ceux du reste de Saguenay, auront pris l'habitude d'aller y flâner, durant les beaux jours d'été ou à l'occasion des soirées pas trop froides du temps des Fêtes, cette place publique contribuera à donner un nouvel élan au centre-ville chicoutimien et aux commerçants et restaurateurs qui y ont pignon sur rue.

La Ville de Saguenay se trouve actuellement aux prises avec une situation financière préoccupante marquée par une dette qui a subi une nette progression. Certes, les élus de la capitale régionale, après avoir mené plusieurs investissements majeurs, dont la construction du village portuaire et du quai d'escale de La Baie, doivent tourner, au cours des prochaines années, leur attention sur la mise aux normes et le renouvellement des infrastructures de base comme le réseau routier, les égouts et le système d'aqueduc. Néanmoins, la concrétisation de la Place du citoyen ne doit pas signifier la fin des investissements de Saguenay au centre-ville de Chicoutimi. Il est possible de continuer la revitalisation de ce secteur moyennant des coûts modestes.

Un des bons moyens d'y parvenir serait de le doter, une fois pour toutes, d'un marché public digne de ce nom. La plupart des grandes villes, au Québec comme ailleurs, sont effectivement équipées de halles, stratégiquement situées, qui représentent souvent un lieu de rassemblement et de découvertes incontournables, tant pour les résidants que pour les touristes. Un endroit où les artisans, les producteurs agricoles et les fabricants de produits du terroir peuvent exposer et vendre le fruit de leur travail. À Saguenay, malgré les vaillants efforts des gestionnaires, des partenaires et des gens d'affaires concernés, ni les halles de la Place Nikitoutagan à Jonquière, ni celles de la Zone portuaire de Chicoutimi, ne peuvent prétendre avoir cet impact rassembleur et incontournable. Et, les kiosques du Pavillon des croisières de La Baie n'ont pas pour vocation de s'adresser aux résidants locaux.

En mai 2009, à l'occasion d'un déjeuner-conférence organisé par des gens d'affaires de Saguenay, le maire Tremblay avait dévoilé en grande pompe un ambitieux plan de développement évalué à quelque 50 M$, destiné à changer le visage du centre-ville de Chicoutimi. Depuis, plusieurs parties de ce vaste plan, notamment la réalisation de la Place du citoyen et l'installation d'un poste de police satellite, ont été réalisées. D'autres ont été écartées ou reportées, comme l'érection d'une passerelle afin de relier directement le site de la Zone portuaire et la rue Racine. Le maire Tremblay avait aussi publiquement soulevé l'idée de faire de la rue principale de Chicoutimi une artère exclusivement piétonnière. Elle est aujourd'hui en partie à sens unique, ce qui a permis l'installation de multiples terrasses.

À l'époque, déjà, il avait justement été question de déplacer les halles de Chicoutimi de leur site actuel du Vieux-Port pour le centre-ville, afin d'y générer un nouvel achalandage et une nouvelle dynamique, en complémentarité avec les commerces et les services qui y sont déjà offerts. Récemment, dans Le Progrès-Dimanche, le conseiller Simon-Olivier Côté, a indiqué qu'il était encore question, dans un proche avenir, de démolir le marché public de la Zone portuaire et de le relocaliser, «très probablement au centre-ville». Toujours dans Le Progrès-Dimanche, le président de la Société de gestion de la Zone portuaire, Éric Gauthier, a indiqué que «plusieurs scénarios étaient étudiés». Maintenant que le vaste projet des Milles lieux de la colline a pris forme, la question des halles doit effectivement devenir une priorité pour les élus de Saguenay, lesquels sont sûrement capables de trouver une solution intéressante et originale à des coûts raisonnables. D'autant que les produits du terroir et que les fruits et les légumes frais ont plus que jamais la cote.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer