Les vrais enjeux du Sommet

Par contre, les exemples fournis par les précédents... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Par contre, les exemples fournis par les précédents forums du genre, notamment en regard de la filière de l'aluminium, démontrent que de tels exercices, lorsqu'ils sont bien dirigés et qu'ils se déroulent dans un réel objectif de succès commun, peuvent réellement servir de tremplin.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

François Saint-Gelais
Le Quotidien

Au même titre qu'il ne doit pas prendre la forme d'une recension d'une interminable liste d'épicerie, le Sommet économique régional du 18 juin prochain ne doit pas, non plus, servir de lieu de débats partisans servant prioritairement les intérêts de groupes de pression particuliers.

L'événement doit servir à identifier des pistes de diversification économiques porteuses pour l'avenir du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il doit servir à jeter des fondations solides pour projeter la région résolument dans le 21e siècle; pour affronter les défis qui se dressent devant elle. Ces enjeux nécessitent des discussions et des échanges constructifs, non teintés de couleurs politiques, de positions idéologiques ou de partisanerie. Ce ne sera ni le lieu ni le moment pour faire le procès des réformes du gouvernement Couillard, ni pour débattre d'austérité, de rigueur budgétaire ou de redressement des finances publiques, selon le point de vue où l'on se place.

Ce sera le moment et le lieu pour parler du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de ses forces, de ses faiblesses, de ses besoins et de ses atouts en vue de l'avenir. Ce sera le moment et le lieu pour parler de «Nous» avec un grand «N», de nos emplois et de notre développement collectif.

On peut certes s'attendre, étant donné le contexte socioéconomique actuel au Québec, à ce qu'il y ait des manifestations le 18 juin autour du Complexe Jacques Gagnon d'Alma, où se déroulera le sommet. C'est légitime. C'est même dans l'ordre des choses...

Mais, il est impératif que ces manifestations, aussi visibles et bruyantes qu'elles risquent de l'être, n'entravent pas le bon déroulement de la rencontre.

Qu'elles ne nuisent pas à son bon déroulement ni à la qualité des échanges. Dans un tel cas, ce serait toute la région qui perdrait au change. Et qui perdrait beaucoup.

Car, un forum stratégique comme celui du 18 juin représente une chance rare de faire le point collectivement dans une perspective à long terme. Elle ne se représentera pas de sitôt. D'où l'importance qu'il se passe bien. Et qu'il accouche sur des éléments concrets, applicables et aussi rassembleurs que possible.

Il est donc tout aussi impératif, dans ces circonstances, que la tenue du «contre-sommet» prévue à Alma ce même 18 juin, sous l'égide notamment du Conseil central de la CSN et de quelques autres groupes sociaux et communautaires, n'ait pas d'impact négatif sur le sommet principal.

D'ailleurs, même si le sommet régional officiel portera sur des enjeux économiques et stratégiques, les organisateurs de l'événement auraient intérêt, alors qu'ils sont actuellement à mettre la touche finale aux invitations officielles, à réserver une place à la table aux mouvements de travailleurs, lesquels constituent des rouages essentiels de l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Du reste, les discussions et les échanges qui se dérouleront dans le cadre de ce sommet parallèle pourraient aussi, en temps et lieu, s'avérer utiles au moment d'appliquer les propositions découlant du sommet officiel. Tout est dans le ton et dans la manière de faire les choses! Et de les présenter.

Il est vrai que les attentes sont élevées par rapport aux résultats qui découleront de la séance de réflexion du 18 juin prochain. Il ne faut certes pas faire l'erreur de croire que tous les problèmes et que tous les défis qui guettent le Saguenay-Lac-Saint-Jean sur le plan économique trouveront miraculeusement des réponses à l'issue du sommet. Par contre, les exemples fournis par les précédents forums du genre, notamment en regard de la filière de l'aluminium, démontrent que de tels exercices, lorsqu'ils sont bien dirigés et qu'ils se déroulent dans un réel objectif de succès commun, peuvent réellement servir de tremplin. Collectivement, souhaitons-nous, alors que la région célèbre demain, 11 juin, son 177e anniversaire, que ce soit de nouveau le cas cette fois encore.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer