Les régions sur l'écran radar

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier.... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Saint-Gelais
Le Quotidien

La nécessité est mère de l'action! De mieux en mieux positionné au sein de la course à la direction du Parti québécois, derrière le meneur proclamé, Pierre-Karl Péladeau, le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a dévoilé, mardi, devant les membres du Cercle de presse du Saguenay, les grandes lignes de sa vision du développement des régions du Québec. Une vision qui ratisse large et qui repose sur un postulat fort ambitieux: faire en sorte que jusqu'au tiers du budget du Québec soit consacré, éventuellement, à des initiatives, des mesures, des programmes et des projets dédiés aux régions.

La plateforme d'Alexandre Cloutier est porteuse parce qu'elle fait de l'éducation et du soutien aux infrastructures économiques des régions excentrées les deux principaux leviers pour assurer leur développement et pour renverser les inquiétantes perspectives démographiques auxquelles celles-ci sont confrontées.

D'une part, il est de plus en plus évident que les cégeps et les universités situés en région seront appelés à jouer un rôle névralgique, rôle que ces établissements jouent déjà d'ailleurs, dans la création d'emplois et dans le développement socioéconomique hors des grands centres. Y attirer de nouvelles clientèles, notamment en provenance de l'international, deviendra certes un enjeu encore plus crucial.

D'autre part, la proposition du député de Lac-Saint-Jean visant à assurer une meilleure desserte aérienne et ferroviaire des régions périphériques, à travers l'instauration d'une Politique nationale des transports, représente aussi une avancée intéressante. Les coûts importants associés au transport aérien à partir du Saguenay-Lac-Saint-Jean représentent, depuis des années, un irritant de taille pour les entrepreneurs d'ici.

La sortie du député Cloutier est bien sûr motivée par le fait qu'il se retrouve plongé au coeur de la course à la chefferie du PQ et qu'il doit, dans ce contexte, proposer des arguments qui se démarquent de ceux de ses adversaires. Peu importe, ses suggestions tranchent avec le manque d'idées constructives et le peu de propositions porteuses mises de l'avant, depuis quelques mois voire quelques années, par le milieu régional.

Forum

D'ailleurs, indépendamment de comment se conclura la course à la chefferie du PQ, de nombreux éléments de la plateforme d'Alexandre Cloutier gagneraient à être repris et à être moussés par les élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean et des autres régions, et aussi par les autres partis politiques. Au-delà des considérations partisanes, plusieurs pistes soulevées par le député jeannois mériteraient d'être fouillées et analysées dans le cadre du forum socioéconomique régional de juin prochain. Plusieurs pistes aussi pourraient être récupérées par la coalition «Touche pas à mes régions», coalition qui, pour demeurer pertinente et crédible, ne doit pas uniquement se contenter de dénoncer les récentes décisions du gouvernement, mais doit aussi proposer des solutions et des moyens concrets et réalistes en matière de développement économique et d'occupation dynamique du territoire.

Dans ce contexte, le dévoilement de la plateforme régionale d'Alexandre Cloutier survient à point nommé, alors que l'ensemble des structures du Québec est passé au crible par le gouvernement du Québec.

Parce que, subitement, l'occupation du territoire et le développement des régions ressources font leur apparition sur l'écran radar des prétendants à la direction du PQ, ce qui obligera les autres candidats à la succession de Pauline Marois à dévoiler leur propre stratégie en cette matière. Et parce que les propositions du député Cloutier constituent une intéressante matière à réflexion et à mobilisation pour tous les élus et les intervenants des régions périphériques à un moment où celles-ci cherchent justement à se repositionner et à faire entendre leur voix dans un contexte pour le moins mouvant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer