Une course qui change des vies

L'Ultramarathon organisé au profit de Leucan et de... ((Archives))

Agrandir

L'Ultramarathon organisé au profit de Leucan et de la Fondation de l'École secondaire l'Odyssée-Dominique-Racine de Chicoutimi.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

François Saint-Gelais
Le Quotidien

(Chicoutimi) C'est décidé. Je repars pour un tour! Les 21 et 22 mai prochains, avec une équipe composée de collègues des médias de la région et en compagnie, je l'espère, de plusieurs autres équipes de Saguenéens et de Jeannois motivés et de bonne humeur, je participerai, pour une deuxième année consécutive, à l'Ultramarathon organisé au profit de Leucan et de la Fondation de l'École secondaire l'Odyssée-Dominique-Racine de Chicoutimi.

La décision n'a pas été difficile à prendre. Il n'a pas fallu me tordre beaucoup le bras pour que j'accepte de rembarquer dans cette aventure bien spéciale! La cause des enfants atteints du cancer et celle des jeunes provenant de milieux défavorisés méritent amplement que l'on y consacre un peu d'efforts, de la sueur et une bonne dose d'entraînement et de motivation.

C'est d'autant plus vrai lorsque l'on apprend que le nombre de cas de cancer confirmés chez les enfants est en explosion au Québec depuis quelques années, et que Leucan croule littéralement sous les demandes d'aide de toute sorte dans la région comme ailleurs. Facile, alors, de s'embarquer de nouveau dans l'aventure, surtout lorsque l'on est soi-même en santé et que l'on a la chance d'avoir des enfants en santé.

Expérience

Cette année encore, donc, l'Ultramarathon Leucan-Fondation de l'École secondaire l'Odyssée-Dominique-Racine consiste à faire le tour du lac Saint-Jean à la course, à partir de Chicoutimi, en quelque 30 heures. Une boucle de 300 kilomètres accomplie en tranches de cinq kilomètres à vitesse modérée, en relais, par des équipes formées de cinq à huit coureurs.

L'expérience est exceptionnelle et elle ne s'adresse pas seulement à des athlètes ultra-entraînés et émérites. Au contraire, l'aventure peut être réalisée par des coureurs de pratiquement tous les niveaux. Ne serait-ce que parce que la solidarité, l'entraide et l'esprit de camaraderie qui caractérisent le marathon pousse tous les participants à se dépasser, à aller plus loin. À se découvrir des ressources et une force intérieure insoupçonnées...

Aussi parce que l'aventure elle-même est tellement magique qu'elle permet à l'esprit de se détacher des petits problèmes générés par les efforts soutenus du corps. Courir en pleine nuit, sous les étoiles, le long de la rivière Péribonka ou voir le soleil se lever sur les champs et les îles de Saint-Gédéon par un petit matin de printemps font oublier les jambes raides ou les pieds endoloris. Ces moments de grâce parviennent même à faire oublier le manque de sommeil!

L'invitation est donc lancée. Discutez avec votre entourage afin de vous bâtir une équipe de coureurs. Informez-vous sur les détails de l'aventure sur internet au www.ultramarathonsaglac.com. Ou encore faites un don à la cause. Même un tout petit. Parce que chaque petit geste compte en regard de l'objectif final, qui consiste à amasser au moins 20 000$ ! Et chaque geste est encore plus significatif en cette période financière plus difficile.

Motivation personnelle

Personnellement, ma participation à l'Ultramarathon me servira de nouveau de motivation pour poursuivre le programme d'entraînement soutenu dans lequel je me suis lancé il y a deux ans afin de retrouver la forme, autant physique que mentale. Déjà, j'ai des fourmis dans les jambes et des papillons dans l'estomac lorsque je pense à l'aventure qui m'attend au printemps prochain.

L'an dernier, j'ai dépassé mes objectifs personnels en parcourant une soixantaine de kilomètres. Cette année, je me propose de dépasser cet objectif. Mais, je me propose surtout de profiter du moment et d'avoir du plaisir. Beaucoup de plaisir!

Les coureurs chevronnés vous diront, en effet, qu'ils courent parce qu'ils connaissent bien les sentiments de plaisir et de satisfaction qui les gagnent après un effort physique intense.

L'immense beauté d'un défi comme l'Ultramarathon du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est qu'il permet effectivement d'atteindre cet état de plaisir. En fait, il permet doublement d'atteindre cet état car l'aventure n'est pas que personnelle. Elle est aussi et surtout collective et effectuée au profit d'une bonne cause. L'euphorie ressentie au fil d'arrivée est donc incomparable. Joignez-vous à notre équipée. Vous verrez, le 22 mai, à quel point l'événement peut changer une vie. En fait, comment il peut changer plusieurs vies...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer