Une bonne idée à Petit-Saguenay

Partager

François St-Gelais
Le Quotidien

Les élus et les citoyens de Petit-Saguenay viennent d'accoucher, après des mois de réflexion, d'un projet de regroupement de tous les services commerciaux de la localité en un seul et même endroit, une initiative simple, efficace et qui pourrait bien servir de modèle du genre pour plusieurs autres villages et municipalités rurales du Québec.

Selon les plans, approuvés au milieu du mois de novembre par quelque 250 citoyens présents à la séance de consultation publique où le projet a été présenté, la station-service, le marché d'alimentation et les autres services commerciaux connexes de Petit-Saguenay seront relocalisés dans un bâtiment flambant neuf, situé au coeur du village, qui devrait être construit au coût de 1,7 M$.

Du coup, les résidants de la localité pourront faire tous leurs achats de proximité à un seul endroit, dans un environnement moderne et attrayant. Ce regroupement devrait, selon les promoteurs et les membres du Comité de diversification économique de Petit-Saguenay, assurer la rentabilité des commerces en créant un achalandage régulier, un effet d'entraînement et une diminution des coûts d'exploitation.

Appui financier

Pour se concrétiser, le projet aura besoin de l'aide financière de plusieurs partenaires du milieu coopératif, et également de l'appui financier du gouvernement du Québec. Les budgets de l'État sont serrés, c'est vrai. Le dernier budget livré par le ministre Nicolas Marceau l'a amplement démontré. Toutefois, le gouvernement aurait de nombreuses bonnes raisons de l'appuyer. L'initiative des citoyens et des intervenants socioéconomiques de Petit-Saguenay cadre parfaitement dans une stratégie cohérente d'occupation du territoire et de lutte à la dévitalisation économique. Et, compte tenu de l'envergure relativement faible des sommes demandées à Québec, il est à peu près certains que l'investissement public se rentabiliserait de lui-même.

De plus, le modèle développé dans le Bas-Saguenay est aisément exportable. Plusieurs petites localités de la province sont menacées de perdre leurs services commerciaux de base, comme les stations-services, les guichets bancaires et les épiceries. L'exemple de Petit-Saguenay pourrait leur servir de point de départ pour s'attaquer à ces réalités qui entravent les perspectives de développement de ces collectivités. Difficile d'attirer de nouvelles familles, de nouveaux villégiateurs ou de nouvelles entreprises dans des endroits où il est impossible de faire le plein ou d'acheter un litre de lait sans faire des kilomètres de route...

Démonstration

Le projet développé à Petit-Saguenay constitue une autre démonstration de la prise en charge, par la collectivité locale, de sa propre destinée. Une volonté, d'ailleurs, qui transpire dans l'ensemble du Bas-Saguenay, une portion de la région qui a été, et qui est encore sévèrement ébranlée par la crise forestière. Du reste, que quelque 250 personnes aient assisté à la séance publique de consultation portant sur le projet de complexe commercial de Petit-Saguenay témoigne de l'engagement des citoyens de l'endroit envers leur communauté.

De plus, des mois de dur labeur viennent de permettre la relance de la scierie locale fermée depuis 2009 et la création d'une douzaine d'emplois, en partenariat avec des intervenants de la région voisine de Charlevoix. Les élus de Petit-Saguenay, avec les municipalités voisines de L'Anse-Saint-Jean et de Rivière-Éternité, collaborent à la réalisation d'un parc éolien d'envergure, un projet de longue haleine susceptible de générer d'importantes retombées. Depuis peu, des artisans locaux déploient des efforts particuliers afin d'organiser des festivals et des activités culturelles uniques afin d'attirer les touristes dans un secteur qui demeure méconnu mais qui offre pourtant des paysages fabuleux dans une nature sauvage... Et c'est sans compter sur les investissements importants consentis au Mont-Édouard et dans son village alpin quatre saison en plein essor.

Il y a donc de l'avenir pour les municipalités rurales du SaguenayLac-Saint-Jean et du Québec, à condition qu'élus, citoyens et intervenants socioéconomiques s'unissent pour sortir des sentiers battus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer