Aberration

J'ai pété les plombs en lisant un article de Stéphane Bégin (mardi 11 juillet... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

J'ai pété les plombs en lisant un article de Stéphane Bégin (mardi 11 juillet p. 5) qui nous raconte l'histoire d'un individu ayant profité de sa liberté durant cinq jours seulement.

« Sorti de prison le 3 juillet, il est de nouveau arrêté le 8 juillet et envoyé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) pour un examen de 30 jours ». Quelle ânerie ! ! ! Je comprends que cette appellation a sa raison d'être lorsqu'on réfère à l'administration, mais pourquoi ne pas tout simplement utiliser le mot HÔPITAL lorsqu'on parle de cet établissement chicoutimien où l'on prodigue des soins médicaux et chirurgicaux comme dans tous les autres hôpitaux ? 

Pourquoi ne pas appeler un chat. . . un chat ? Si l'incident s'était produit à Jonquière, La Baie ou ailleurs en région et que l'individu avait subi le même sort, on aurait sans doute mentionné qu'il a été envoyé à l'hôpital de Jonquière, l'hôpital de La Baie, l'hôpital d'Alma, l'hôpital de Roberval ou l'hôpital de Dolbeau-Mistassini, selon le cas. Mais pourquoi cette réticence à ne jamais mentionner l'hôpital de Chicoutimi ?

Veut-on vraiment faire disparaître les mots « hôpital » et « Chicoutimi » du vocabulaire régional ? Les journalistes sont-ils eux-mêmes complices de cette conspiration ? Je n'en serais pas surpris. Partout en région et dans le monde entier, on parle de « l'hôpital » lorsqu'il s'agit d'un établissement de santé et tout le monde comprend. Pourquoi cette acharnement à ne pas mentionner « hôpital de Chicoutimi », le cas échéant. 

Non seulement le mot Chicoutimi est-il en train de disparaître mais il en est de même pour le mot « hôpital ». Comment ne pas réagir à cette réalité ? À quand la disparition de la rivière Chicoutimi ? Quelqu'un a-t-il pensé à la nommer autrement pour effacer définitivement le nom Chicoutimi ?

Benoît Tremblay

Chicoutimi




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer