Un bel exemple de solidarité locale

OPINION / Il existe un lien de confiance et de solidarité entre le milieu... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINION / Il existe un lien de confiance et de solidarité entre le milieu communautaire et le commerce local. En voici une belle preuve!

L'AQDR Chicoutimi (Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées) a conçu au cours des derniers mois, un guide d'information « Mouvement de solidarité Grands-parents » qui vise à aider les grands-parents qui vivent certaines situations en lien avec leurs petits-enfants. Il répertorie tous les aspects pouvant être reliés à la relation parentale des grands-parents auprès de leurs petits-enfants : droit de visite, droit de rencontre entre les grands-parents et leur progéniture, ainsi que les services psycho-sociaux et juridiques qui peuvent être consultés pour dénouer des tensions, des conflits.

Lorsque certaines situations soulèvent des difficultés entre parents, enfants et grands-parents, ce guide devient donc un outil précieux. Il a été notamment travaillé en partenariat avec le Centre de justice de proximité du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'AQDR Chicoutimi souhaite faire connaître ce guide auprès des grands-parents et des familles. C'est pourquoi, au cours des dernières semaines, une vaste opération de distribution a été effectuée. Les pharmacies et cliniques médicales de Saguenay ont reçu des copies de ce guide afin de relayer l'information aux gens concernés.

Une équipe de bénévoles de l'organisme a ainsi sillonné les rues et quartiers de Saguenay pour remettre en main propre à chaque pharmacien et au personnel des cliniques médicales des copies de ce guide en leur expliquant son utilité.

L'accueil fut très chaleureux dans chacune des pharmacies de toutes les bannières bien implantées dans leur quartier et cliniques médicales de chaque arrondissement, sauf pour une, celle du Walmart de Place du Royaume, où il y a eu un refus catégorique d'accepter le guide et d'en parler à leur clientèle.

Voilà une preuve concrète que la proximité du commerçant local, et sa compréhension du milieu où il évolue permettent de développer un partenariat durable et une belle relation de confiance. Cela démontre également la sensibilité de nos commerçants locaux à la vie communautaire et à un outil développé par un organisme qui a à coeur le bien-être de nos aînés et de leur famille.

Bien évidemment, on ne peut empêcher quiconque de faire ses achats où il le souhaite, qu'il soit jeune, adulte ou aîné. Mais tant qu'à acheter, pourquoi ne pas le faire chez un commerçant qui se préoccupe réellement d'offrir un maximum d'informations, dont celles que l'on retrouve dans ce guide créé localement de surcroît.

Un guide créé à Saguenay, expliqué par nos pharmaciens et nos médecins, voilà à quoi ressemble la solidarité locale, et tout cela au bénéfice de nos aînés et de leur famille!

Jean-Pierre Simard

Président du conseil d'administration

AQDR Chicoutimi

Entre Broue et le cannabis

Au début des années 80, alors que j'étais policier à la SQ, on m'avait confié le mandat d'aller à la rencontre des étudiants en milieu scolaire pour y effectuer de la prévention sous toutes ses formes, mais principalement d'améliorer la relation entre jeunes de cette époque et l'autorité que représentait la police à ce moment. Dans cette démarche, alors que l'ouverture des autorités n'était pas béante, je me retrouvais dans cette position, car un certain Jean-Luc Mongrain appuyait fortement cette action de prévention auprès des jeunes. Quatre années après le début de cette initiative, on coupait le poste parce que je ne faisais pas de billets d'infractions. Les temps ont-ils changé ?

Le parallèle entre Broue et le cannabis est simple à faire. Le début de l'époque de Broue coïncidait avec une montée de la consommation de cette drogue au Québec et un peu partout au pays. Les boissons alcooliques et les drogues se ressemblent beaucoup et représentent un coût des plus élevés pour notre société. 

À cette époque, lorsque l'escouade régionale des moeurs effectuait une saisie et que l'on retrouvait des concentrations de 15 % de THC (tetrahydrocannabinol), nous étions impressionnés par la force de ce produit. Avec l'évolution des méthodes de culture et des croisements de celle-ci, on retrouve maintenant de ces concentrations beaucoup plus élevées de THC et de toutes ces substances intégrées à ces produits. 

Vous avez deviné que ma préoccupation se situe au niveau des conséquences de légaliser le pot. Tous les arguments du gouvernement Trudeau sont quant à moi de la frime. La vraie raison, elle se situe entre 15 à 20 milliards de dollars. Difficile de taxer encore plus le peuple, donc sous le couvert de contrôler la situation, nous allons rapporter au lieu de couter des dollars. Qu'en est-il de la santé physique et psychologique de la population du Canada et du Québec ? Nos élus(es) ne représentent-ils pas nos intérêts ? La ligne du parti est la plus importante de toutes...

Pierre Gravel

Montréal




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer