Merci à la Fabrique culturelle

Atelier du journal Le Progrès, vers 1915 ... (Courtoisie, Télé-Québec Saguenay-Lac-Saint-Jean / Source : Société historique du Saguenay)

Agrandir

Atelier du journal Le Progrès, vers 1915

Courtoisie, Télé-Québec Saguenay-Lac-Saint-Jean / Source : Société historique du Saguenay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINION / Le 8 avril dernier, notre entreprise a entrepris un virage historique.

J'ai déjà eu l'occasion de remercier officiellement tous ceux et celles qui ont participé, de près ou de loin, à cet important changement.

Par contre, avec le recul, je me suis rendu compte que j'ai oublié de remercier tout spécialement l'équipe de la Fabrique culturelle du Saguenay-Lac-Saint-Jean (Télé-Québec) pour l'excellent documentaire produit sur notre entreprise.

Par le biais du témoignage exceptionnel de l'historien Éric Tremblay et d'images d'archives bien arrimées avec d'autres, plus contemporaines, le réalisateur Guillaume Langlois a réussi à mettre en valeur l'âme du Progrès, son ADN : l'information régionale.

Vous avez d'ailleurs été nombreux à apprécier le documentaire, diffusé sur notre application, notre site Internet ainsi que sur celui de la Fabrique culturelle. Si vous l'avez manqué, il est toujours accessible sur ce dernier site.

Comme le dit le vieil adage, si on veut savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient ! L'équipe de la Fabrique culturelle a parfaitement réussi à illustrer ce changement majeur pour une entreprise comme la nôtre.

Michel Simard

Président et éditeur

Le Quotidien/Le Progrès

Le fjord à l'UNESCO

Le Collectif de l'Anse à Pelletier appuie la candidature du fjord du Saguenay pour faire partie du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le fjord du Saguenay est une conception profonde de la nature, une entité vivante riche de sa biodiversité, de sa valeur environnementale et patrimoniale.

Nous, à l'Anse, vivons en lien étroit avec le fjord. On le sent respirer de par ses marées, on le voit réagir face aux intempéries, on admire ses changements à la venue des nouvelles saisons. Il nous apaise en temps d'accalmie. Il nous donne des spectacles inoubliables de par ses brumes virevoltantes, de par ses glaces imposantes. Il nous nourrit avec ses poissons et ses berges propices à l'agriculture biologique. Il nous rassemble avec sa saison de pêche blanche, ses beaux temps de pique-nique et ses couchers de soleil éblouissants. Il nous tient en forme de par son accessibilité pour exécuter nos nombreuses activités sur et dans ses eaux. Nous sommes d'autant plus reconnaissants de sa générosité et respectueux devant sa fragilité.

Le fjord du Saguenay, c'est la plus grande richesse collective de la région du Saguenay. Il est du devoir de notre génération de s'assurer que les générations futures auront tout autant de fierté et de plaisir que nous à vivre et à cohabiter avec lui, à ses côtés. Nous espérons qu'une reconnaissance par l'UNESCO comme bien patrimonial permette de mieux coordonner les actions qui ont et auront une influence sur son devenir.

Michèle Martin, porte-parole 

Collectif de l'Anse à Pelletier

Alain Morisod et Sweet People

Une amie m'a offert un billet pour le spectacle d'Alain Morisod et Sweet People qui avait lieu le vendredi 14 avril au Théâtre du Palais Municipal à La Baie. Je ne les avais jamais vus en spectacle, mais je connaissais quelques-unes de leurs chansons... Honnêtement, ce n'est vraiment pas mon groupe préféré, mais bon... pourquoi ne pas les découvrir et passer une agréable soirée ?

Quelle ne fut pas ma surprise en arrivant au Théâtre, de voir la salle presque comble ! Ça s'annonçait bien. À huit heures, Alain Morisod s'installe à son piano et Mady (la chanteuse du groupe), toute en voix, débute cette soirée qui allait être enivrante, intimiste et familiale.

Alain Morisod, après chaque chanson, raconte une anecdote et le public est déjà conquis.

Depuis 38 ans, ils font des tournées et s'arrêtent toujours dans notre coin.

J'ai beaucoup appris de ce groupe et je peux vous dire qu'il y a des voix à couper le souffle. Fred le guitariste, chanteur, danseur aux multiples talents (qui fait partie du groupe depuis plus de vingt ans), chante et interprète quelques-unes de ses compositions et quelques reprises connues (Le roi lion) d'une manière unique et conviviale.

Julien Laurence, l'invité surprise (pour la 5e tournée) nous a offert une performance à couper le souffle. Il a interprété All by myself, Maria Dolores, quelques-unes de ses chansons et autres succès en italien. 

Ce spectacle a duré plus de trois heures et le généreux groupe a terminé cette merveilleuse soirée par quelques succès du groupe Queen. C'était magique !

Merci, Sarah-Lucie, pour ce cadeau qui m'a permis de découvrir des voix et des gens extraordinaires.

Marlaine Dallaire

Chicoutimi




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer