Préserver le patrimoine

Selon les informations qui circulent, l'immeuble abritant le... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Selon les informations qui circulent, l'immeuble abritant le restaurant actuel de la rue Racine ferait l'objet d'une rénovation complète, l'établissement ne conservant que le nom.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINON / M. Denis Villeneuve, journaliste, je suis originaire de Chicoutimi, j'y ai vécu 50 ans et y retourne le plus souvent possible. J'ai lu votre article sur une future transformation totale du restaurant Chez Georges et j'aimerais partager mes inquiétudes sur la perte de notre patrimoine.

Vous me direz que j'exagère en parlant de patrimoine, mais il y a de ces immeubles et commerces qui sont ce qu'on appelle des « institutions » que nous devrions conserver, que nous aimerions transmettre à d'autres générations, et qui sont, à la limite, très intéressantes au point de vue touristique. Pensons au quartier Art déco de Miami qui a été sauvé de la démolition alors que nous avons perdu de beaux édifices, comme les cinémas Impérial et Capitol.

Bon ! Je ne dis pas qu'il ne faut pas rénover, mais pourrait-on conserver un peu de notre histoire en gardant, à tout le moins, le style et décor des restos « dinner » américains des années 50 et 60, de la partie banquette à ses sympathiques juke-box ?

Serai-je la seule personne à réagir avant de jeter le bébé avec l'eau du bain ?

Une amoureuse et nostalgique de sa région d'origine qui espère bien retourner y vivre un jour.

Francine Gauthier

Rigaud

Avoir su...

Samedi soir, le 11 mars, nous avons organisé, mes parents, mon conjoint et moi, une belle soirée passée à Chicoutimi. Au menu, souper dans un bon resto de la place et spectacle de Charlotte Cardin à 20 h. Arrivés tôt à La Saguenéenne pour avoir une place de choix, quelle ne fut pas notre surprise d'apprendre que c'était un show debout ! Mon père, âgé de 77 ans, découragé et en furie, n'était pas prêt à passer trois heures debout afin d'écouter Mme Cardin.

Je me suis informée auprès du proprio de la place, s'il était possible d'avoir deux chaises pour mes parents. Seuls les handicapés et les femmes enceintes avaient droit à ce privilège. Ce n'est pourtant pas un show rock que nous allions voir, mais bien Charlotte Cardin avec sa voix feutrée et intimiste.

Nous avons donc décidé de retourner à Alma sur-le-champ sans avoir entrevu la belle Charlotte. Si nous avions été informés à l'avance, par Evenko, que c'était un show debout, jamais nous n'aurions acheté quatre billets pour la somme de quatre-vingts dollars. Je me sens frustrée avec le sentiment de m'être fait avoir !

Sophie Gaudreault

Alma

Les Américains

Serait-ce que les Canadiens, et en particulier les Québécois, découvrent enfin que le peuple américain est le plus détesté de tous, à peu près partout sur la planète ? Non, les Américains ne se sont pas « trumpé » en élisant M. Donald comme président. Il représente exactement l'image de ce peuple capitaliste, interventionniste, impérialiste, protectionniste, qui prétend détenir la vérité, et ce au nom de Dieu. Ils ont bien essayé de redorer leur image avec Obama, mais celui-ci a prouvé toute leur hypocrisie en continuant de bombarder plusieurs pays afin de garantir l'approvisionnement en pétrole. Tu ne peux t'excuser auprès d'un peuple en les accueillant comme immigrants quand tu lances des bombes sur leur pays.

Au moins avec M. Trump, on sait ce que les Américains font sur cette Terre en n'essayant pas de prolonger cette hypocrisie. Si nous nous substituons à ceux-ci en accueillant ces nouveaux immigrants refoulés et qu'un jour l'un d'eux se venge du fait que nous ayons tué sa famille, que dira notre généreux M. Trudeau du haut de son bunker ?

J'espère que ce n'est pas parce qu'il y a encore des Québécois qui vont passer l'hiver en Floride qu'ils acceptent de cautionner ces tueries, car les soldats canadiens ne sont plus des Casques bleus. Le seul bon côté de cette haine de nos voisins du sud, c'est que l'on peut voyager dans beaucoup de pays sans rencontrer ces arrogants Américains qui parlent très fort quand ils ne se sentent pas menacés.

Yvon Lavoie

Granby

Pour l'amour des femmes !

Pour certains, le féminisme est associé à un mouvement radical prôné par des femmes qui revendiquent leur place au soleil dans un monde mené par les hommes. Il est donc bien facile pour eux de relier le féminisme à une déclaration de guerre, un mouvement de haine envers les hommes. Voilà une bien piètre perception qui définit bien mal le féminisme.

J'ai toujours aimé entendre parler du mouvement de la lutte des femmes. Parce que c'est de cela qu'il s'agit en fait. Une lutte légitime pour l'égalité des sexes dans la société, pour rappeler que la femme est partie intégrante de l'évolution de notre monde et qu'elle a besoin des mêmes outils que l'homme pour veiller aux destinées de l'humanité.

J'aimerais qu'on hisse bien haut une voile, sous un vent nouveau, afin que le mouvement de la lutte des femmes se transforme en un grand mouvement d'amour envers elles. Parce que l'amour est aussi un outil indispensable pour nous faire avancer vers un monde meilleur.

Yvan Giguère

Saguenay




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer