Genèse de Loge m'entraide

Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide... (Archives Le Progrès)

Agrandir

Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide

Archives Le Progrès

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / M. Jean Tremblay, maire de Saguenay, les militants de Loge m'entraide ont bûché dur pendant les 19 années de votre mandat. Grâce à leur persévérance, espérance et solidarité, ils ont réussi à fonder quatre coopératives d'habitation, soit 87 logements sociaux sur 600.

Ces dernières années, vous leur avez déclaré une guerre politique (ou personnelle, vous seul le sait) sans précédent en refusant obstinément d'aider la naissance de la coop d'habitation la Solidarité à Jonquière (12 logements sociaux).

Reculons à la genèse du projet. Des locataires appauvris s'impliquent depuis 2013. Ils veulent fonder une coop à Jonquière afin de répondre à un besoin et pouvoir habiter sous un toit où règnent des valeurs de partage, de solidarité et de prise en charge. Après avoir découvert que le terrain municipal qui leur avait été offert était contaminé, ils trouvent un nouveau terrain à vendre au privé.

Pour voir le jour, leur projet requiert 71 300 $ par an pendant 10 ans et un rabais de taxes de 25 ans. Vous refusez en prétextant un « manque d'argent et ne voulant engager le prochain maire ». En 2016, la collectivité se mobilise : 5600 citoyens signent une pétition, 69 donateurs versent 112 000 $ et des militants tiennent 1 Sit-In silencieux par mois, mais vous maintenez votre prétexte de refus.

Le 13 janvier 2017, paradoxe : vous « offrez plusieurs millions $ et engagez le prochain maire » pour que l'Office municipal d'habitation construisent 105 logements sociaux à Chicoutimi. Sans même les consulter, vous mettez alors les locataires appauvris de Jonquière au pied du mur avec une offre « à prendre ou à laisser » : abandonner leur projet et déménager à Chicoutimi dans l'immeuble futur de l'OMH.

L'offre est refusée. La colère nait devant l'injustice. Pourquoi le prétexte pour refuser l'aide au projet de coop ne vaut pas aussi pour le projet de l'OMH ? Heureux pour les 105 locataires choisis parmi 400 personnes en attente d'un HLM, n'aurait-il pas été plus équitable de partager les millions $ disponibles pour aider deux projets à naître plutôt qu'un seul ?

Pourquoi demander aux locataires appauvris d'abandonner leur projet dans lequel ils se sont investis pendant 4 ans, projet ayant reçu 112 000 $ en don et l'appui de 5600 signataires ? Pourquoi avoir annoncé l'obtention d'une subvention gouvernementale pour le projet de l'OMH quand aucune demande n'avait été faite ?

Les locataires appauvris de Jonquière ne sont pas dupes : si vous avez pu trouver des millions $ pour le projet de l'OMH, vous aviez à preuve, les moyens financiers (71 300 $/an pendant 10 ans) pour aider aussi leur projet de 12 logements sociaux coopératifs pour combler un besoin ?

M. Tremblay, il est très triste que vous terminiez votre mandat de façon aussi négative avec Loge m'entraide après des années de collaboration. Vous aviez le pouvoir d'aider les locataires appauvris de Jonquière eux qui s'étaient pris en mains pour améliorer leur condition de vie et celle des autres, à se loger dignement après un combat aussi pacifique.

S'il devait monter en vous un quelconque regret d'ici les élections, sachez qu'il ne sera jamais trop tard pour revenir sur votre décision. Au contraire, il serait tout à votre honneur de quitter la vie politique de façon harmonieuse avec un organisme communautaire qui représente et défends les intérêts des locataires appauvris de Saguenay.

Sonia Côté

Loge m'entraide




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer