Encore une fois, on centralise

Gaétan Barette et Philippe Couillard... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Gaétan Barette et Philippe Couillard

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / Lundi dernier, la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean apprenait que les malades atteints du cancer de l'oesophage seront désormais traités à Québec. Cette décision a été immédiatement dénoncée par plusieurs de nos leaders et avec raisons. Encore une fois, on réduit les effectifs régionaux, on centralise.

Interpellé, le ministre nous répond que c'est grâce à la littérature scientifique qu'il en est venu à cette conclusion. Apparemment, les traitements nécessaires aux malades sont de meilleure qualité dans les grands centres à cause de la diversité des services disponibles.

Selon d'autres scientifiques, nous rapporte la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé, une présence accrue des familles auprès des malades hospitalisés améliore plusieurs indicateurs, dont la durée du séjour, le nombre de réadmissions, les erreurs de médication, etc. Alors qu'on incite les familles à être plus présentes auprès d'un proche hospitalisé, le ministre va éloigner les nôtres de 250 km. C'est loin pour une visite. Pendant combien de temps ce ministre de la santé continuera-t-il de travailler à contresens?

Le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) a le mandat de protéger notre système de santé et d'offrir des recommandations pour en améliorer le fonctionnement. Le CSBE serait bien utile pour vous conseiller et évaluer l'efficacité des changements que le ministre apporte au système de santé. Or, le ministre Barrette s'apprête à abolir le CSBE et ainsi faire encore et toujours cavalier seul.

Encore une fois, je dénonce cette façon unidirectionnelle du ministre de la Santé de traiter les dossiers. Encore une fois, il cite seulement les études qui favorisent ses décisions. Encore une fois, nous sommes en face d'un gouvernement qui semble incapable d'écoute et de compassion envers ses plus vulnérables, dans le cas présent, des malades du cancer. J'en suis profondément consternée.

Line Bélanger

Représentante du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Forum de consultation du CSBE

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer