Quelques suggestions au ministre Lessard

Le ministre des Transports, Laurent Lessard... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le ministre des Transports, Laurent Lessard

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

J'accepte l'invitation du ministre Laurent Lessard à faire des suggestions pour améliorer le bilan routier au Québec dans le cadre de la consultation publique du gouvernement. J'adhère à cette consultation et il me fait plaisir d'apporter quelques suggestions si cela peut permettre d'améliorer la sécurité routière sur notre territoire.

Dans un premier temps, il serait intéressant d'introduire des cours d'éducation à la sécurité routière dès l'école maternelle jusqu'à la fin du secondaire.

Permettre à la SAAQ, après l'obtention du permis de conduire, de faire parvenir à chaque détenteur dudit permis, dans une période de cinq ans, un questionnaire sur la sécurité routière obligeant ce dernier à le retourner sans quoi il risquerait de perdre le droit de conduire.

Fixer un seuil d'alcoolémie inférieur ou égal à 0.02 pour les 16 à 29 ans et de 0,05 pour les 30 ans et plus.

Refaire une étude gouvernementale sérieuse sur la mission des écoles de conduite.

Installer des bornes lumineuses pour éclairer les passages de piétons. Le principe est simple, chaque passage de piétons dispose d'un éclairage intelligent de couleur bleue, encadré par des bornes à haute visibilité équipées de LED basse consommation. Le but de ce dispositif est d'attirer l'attention des automobilistes et les inciter à ralentir.

Installer des radars piétons pour sensibiliser à la vulnérabilité des piétons. Le radar permet à la fois de détecter la présence de piétons et la vitesse des voitures. Lorsqu'une situation de danger est détectée, une vidéo est enregistrée et envoyée par la suite à la police.

La nuit, il est parfois difficile pour les conducteurs de voir les piétons au loin, surtout lorsqu'ils sont habillés de couleur sombre. C'est particulièrement le cas des enfants, peu visibles en raison de leur petite taille. Après voir constaté que ces derniers avaient du mal à se faire voir des conducteurs, il faudrait se doter d'une mitaine réfléchissante de couleur orange ou jaune, à l'image des gilets de sécurité routière.

Les enfants peuvent alors lever la main vêtue de la mitaine réfléchissante lorsqu'ils souhaitent traverser la rue. Les automobilistes les repèrent alors au loin, et comprennent ainsi leur intention de traverser.

Les cyclistes pourraient également être intéressés par ce produit, notamment pour signaler un changement de direction. Pour ma part, je le fais déjà avec un linge fluo de couleur orange que je porte dans ma main. Je suis très visible le jour comme le soir. Un accessoire utile donc à porter en complément des vêtements de couleur claire ou vive.

Par ailleurs, l'usage du téléphone sur la route est dangereux, et pas seulement lorsqu'on est au volant. Plusieurs ont du mal à se détacher de leur téléphone intelligent lorsqu'ils traversent la route. Ainsi, plusieurs restent les yeux fixés sur leur téléphone lorsqu'ils traversent la rue. Ils poursuivent leur conversation téléphonique et n'enlèvent pas leurs écouteurs, et continuent d'écouter de la musique lorsqu'ils traversent la rue. Un comportement dangereux puisqu'ils n'entendent pas les véhicules arriver. Plus inquiétant encore, certains vont même jusqu'à envoyer des textos, surfer sur Internet, voire jouer à des jeux vidéo.

Christian Joncas, Chicoutimi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer