Des traductions en français

Le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux... (Archives Rocket Lavoie)

Agrandir

Le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux

Archives Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

M. Denis Lemieux, député fédéral de Chicoutimi-Le Fjord, je vous fais parvenir un article concernant la qualité de l'utilisation de la langue française par le gouvernement libéral du Canada.

Je trouve cela honteux que si peu de soin soit donné par le gouvernement à une de nos deux langues officielles.

Je considère inconcevable que si peu d'efforts et si peu de ressources soient accordés au bureau de la traduction du gouvernement.

La diminution de 400 postes au bureau de la traduction et une pénurie de relève pour remplacer ces départs ont occasionné nécessairement une plus grande difficulté à maintenir une qualité acceptable et comparable dans la rédaction des textes officiels du gouvernement dans les deux langues officielles.

Tout le monde connait les « horreurs » de traduction que les logiciels de traduction automatique peuvent engendrer.

Je sais que cette lettre demeurera sans doute lettre morte, mais si personne n'attire l'attention sur cette situation désolante, la dégradation de notre langue française ne fera que s'amplifier et finira par disparaître.

Je me permets de douter qu'une pareille dégradation de l'autre langue officielle existe dans les documents « officiels » du gouvernement, alors pourquoi en est-il ainsi pour la langue française ? Est-ce par manque de ressources ? Par un « je-m'enfoutisme chronique » ? Par choix politique ? Ou autre ?

Dans tous les cas, la réponse, quelle qu'elle soit est inacceptable.

Jean-Marc Dumont

Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer