La norme FSC comme solution pour sortir de la crise

OPINIONS / Le Canada est actuellement confronté à certains enjeux les plus... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / Le Canada est actuellement confronté à certains enjeux les plus critiques en forêt. De la conservation du caribou forestier au consentement des Premières Nations et de la conservation des paysages forestiers, les enjeux sont vastes et peuvent paraître irréconciliables.

D'une part, les communautés autochtones cherchent à protéger et à vivre sur les terres de leurs ancêtres, d'autre part, les organisations environnementales convoitent des normes pour protéger les espèces en péril et enfin, les entreprises forestières et les secteurs qui en découlent veulent maintenir leur industrie et les emplois.

Au cours des derniers mois, de nombreuses inquiétudes ont été soulevées au sujet des droits ancestraux des autochtones et de la préservation du caribou forestier. Il est urgent de dénouer l'impasse et de trouver un terrain d'entente.

Depuis plus de 23 ans, le Forest Stewardship Council (FSC) du Canada travaille avec le secteur forestier pour assurer une gestion responsable de nos précieuses forêts tout en tenant compte des besoins de toutes les parties prenantes. Notre programme de certification volontaire crée une incitation unique pour les gestionnaires forestiers à suivre les meilleures pratiques, ce qui apporte des avantages directs à la forêt et à ceux impliqués dans la protection de la biodiversité, des droits des peuples autochtones et des travailleurs. Présent dans plus de 80 pays, FSC permet un accès enviable à l'échelle internationale aux produits forestiers d'ici.

Au cours de la dernière année, l'équipe de FSC Canada a énormément travaillé pour revoir ses normes de gestion forestière afin d'assurer de manière continue la fiabilité et la qualité de notre système de certification et de trouver un terrain d'entente pour sortir de l'impasse actuelle. Nous avons demandé à nos membres, aux détenteurs de certificats et aux parties prenantes d'élaborer soigneusement un consensus solide, tout en s'assurant d'une mise en application viable sur le terrain.

Au total, nous avons reçu plus de 500 pages de commentaires de ces experts! Ces consultations nous ont permis de proposer la semaine dernière une plate-forme viable pour la nouvelle norme nationale de gestion forestière. Plus proactive et plus complète, la deuxième version de notre norme a été bonifiée afin d'assurer son efficacité tout en permettant de prendre en compte les droits ancestraux des autochtones ainsi que la préservation du caribou forestier.

Le droit au consentement libre, préalable et éclairé (CLPE) est un principe clé des droits de l'homme au niveau international afin de protéger les peuples autochtones; le respect de ce droit a toujours été une exigence importante pour obtenir la certification FSC. Le CLPE protège le droit des peuples autochtones de négocier et de prendre des décisions éclairées concernant les activités de l'industrie forestière qui touchent leurs communautés. Nous souhaitons assurer une mise en oeuvre réussie du CLPE en proposant la mise en place d'améliorations continues qui permettront d'établir des relations de confiance durable entre les communautés autochtones et les détenteurs de certificats.

Nous nous sommes également assurés de mettre en place des mesures de protection pour le caribou forestier actuellement en voie de disparition. L'exploitation forestière a de nombreuses répercussions sur cette espèce, très sensible aux perturbations de son habitat. Il est impératif de se rappeler que la situation du caribou forestier est un important indicateur de la santé globale de la forêt boréale. FSC Canada a donc intégré à la nouvelle norme la préservation de cette espèce inestimable tout en s'assurant d'une mise en oeuvre viable sur le terrain qui tient compte des impacts socio-économiques.

Notre objectif dans la mise à jour de nos normes est d'offrir des mesures flexibles et réalistes qui satisfassent toutes les parties prenantes. Nous sommes convaincus que la nouvelle version de notre norme représente une avancée significative, très attendue. Elle permettra d'agir enfin, et d'établir un terrain d'entente solide pour aborder les réalités de la forêt au 21e siècle. À aucun moment de notre histoire, nous n'avons eu besoin plus pressant pour les acteurs de du secteur forestier de se réunir pour trouver des solutions et établir des collaborations durables qui répondent à leurs besoins et à leurs préoccupations. En travaillant à renforcer une gestion forestière écologiquement et socialement responsable, notre vision à long terme est de nous assurer que les générations futures puissent bénéficier d'une gestion responsable de leurs forêts.

Francois Dufresne

Président, FSC Canada

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer