Des compteurs d'eau, non merci!

Nous avons appris avec surprise lors de la séance du dernier conseil municipal... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

Nous avons appris avec surprise lors de la séance du dernier conseil municipal de Saguenay l'intention de l'administration Tremblay d'installer des compteurs d'eau. Si la ville adopte le modèle de la ville de Québec, Saguenay forcera les petites, moyennes et grandes entreprises à installer à leurs propres frais des compteurs de capacité variable dont le prix variera selon la dimension de l'installation. Les commerçants devront se procurer ces compteurs auprès de la ville et les récalcitrants se verront imposer une amende salée. On ne parle pas ici de noix d'acajou. Par la suite suivra le secteur résidentiel.

Le discours voulant que cette mesure serve à sensibiliser les consommateurs d'eau afin qu'ils diminuent leur consommation ne tient pas la route. Je ne connais aucun commerçant, PME, ou grande entreprise qui consomment de l'eau dont ils n'ont pas besoin. Il leur sera très difficile de diminuer le débit sans affecter la production et la rentabilité. Et en parlant de rentabilité, l'imposition de cette mesure constitue une hausse de taxe déguisée qui minera davantage les maigres profits de nos PME qui évoluent déjà dans un contexte difficile.

Récemment, nous avons assisté à plusieurs fermetures et mises à pied. Non, l'implantation de compteurs d'eau ne fera pas en sorte que les utilisateurs diminueront le débit; à cet égard, la crise économique s'en chargera puisque, avec les pertes de contrats, il y aura une diminution de la production et donc de l'apport de tous les intrants, dont l'eau potable. Il ne faut pas oublier que la grande industrie sera beaucoup moins impactée par cette nouvelle taxe parce qu'elle possède ses propres installations de tamisage d'eau pour ses procédés industriels. On comprend aisément que la qualité de l'eau nécessaire à la production de pâte à papier n'a pas à être aussi élevée que pour la production de pâtes alimentaires.

S'il y a diminution de la consommation d'eau, ce ne sera certainement pas parce que les utilisateurs seront en mesure de mettre en place des mesures d'économie d'eau potable, mais bien parce que d'une part, le contexte économique force la diminution de la production et d'autre part, une taxe de plus finira peut-être à les acculer à la fermeture.

Si cette mesure parvenait effectivement à faire diminuer la consommation d'eau potable, ça aurait des effets bénéfiques pour l'environnement. On utiliserait moins de produits chimiques qui finissent dans nos cours d'eau, moins de chlore, moins de brome, moins de... fluor (oups, à Saguenay il n'y en a officiellement pas), etc. Malheureusement, installer des compteurs ne changera rien à la consommation. Dans certaines villes dont Longueuil, on a même vu une augmentation de la consommation d'eau potable après l'implantation des compteurs (les utilisateurs n'ayant plus de remords envers leurs voisins puisque chacun paye pour lui-même).

Il est clair que la filtration et le traitement de l'eau afin de la rendre potable a un prix. Il est clair aussi que le ramassage des ordures et du bac de récupération sont des postes onéreux. Il est aussi d'une évidence à crever les yeux que maintenir un service de transport en commun exige des efforts fiscaux à la population. De même pour les services d'incendie et de police. Idem pour les écoles publiques et les services de santé.

Il y a quelque chose de très noble à se doter de services publics. Ça s'appelle l'entraide. Vous savez que personne ne souhaite avoir à profiter des services des pompiers, mais personne ne remet en question la pertinence de payer collectivement pour ce service. Pour moi, il en va de même pour l'eau. Que mon voisin en consomme plus que moi, ça ne me dérange guère. Le jour où les pompiers viendront arroser ma maison avec des milliers de litres de l'eau potable, j'aurai eu ma revanche.

Benoît-Robin Lessard, Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer