Lettre du ministre

Bois d'oeuvre... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Bois d'oeuvre

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINION / Une volonté inébranlable de soutenir les travailleurs et l'industrie forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean

À la lumière des rumeurs et des informations tout aussi nombreuses qu'inexactes qui sont véhiculées sur diverses tribunes, je souhaite rétablir les faits et réaffirmer haut et fort la volonté inébranlable du gouvernement du Québec de soutenir l'industrie forestière ainsi que ses travailleurs et travailleuses. La mise en place de nouvelles mesures, en l'occurrence le nouveau tracé de la limite nordique des forêts attribuables ainsi que le plan d'action pour l'aménagement de l'habitat du caribou forestier, ne perturbera nullement les activités de l'industrie forestière et des travailleurs et travailleuses qui constituent sa force vive.

Disons-le clairement: l'adoption récente de la nouvelle limite nordique des forêts attribuables n'aura aucun impact significatif sur la possibilité forestière. Le tracé de la nouvelle limite nordique, qui entrera en vigueur le 1er avril 2018, est basé sur des critères scientifiques et sur une analyse rigoureuse des enjeux sociaux et économiques dans les régions touchées. Selon une évaluation préliminaire, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs estime que la variation de la possibilité forestière associée à la nouvelle limite nordique sera de moins de 1%, et ce, sans tenir compte de l'ajout d'un territoire forestier résiduel dans la région de la Côte-Nord. Ainsi, la nouvelle limite nordique aura un impact négligeable, voire nul, sur les activités de l'industrie forestière et les emplois qui en découlent. D'ici au 31 mars 2018, une évaluation fine des impacts découlant de ce nouveau tracé sera réalisée par le Forestier en chef.

Les orientations du gouvernement fédéral en ce qui a trait au caribou forestier précisent qu'il n'existe pas d'approche unique pour en assurer la protection. Le Québec choisira l'approche qu'il estime la plus appropriée, en fonction des impacts environnementaux et socioéconomiques. Le Québec a déjà pris la décision de tout mettre en oeuvre pour favoriser la survie et le rétablissement de cette espèce de caribou. Les travaux déjà entrepris se poursuivront en collaboration avec nos partenaires, selon nos paramètres et nos priorités, notamment la pérennité de la filière forestière régionale.

Dès son entrée en fonction, notre gouvernement a affirmé avec force et détermination son soutien aux travailleurs forestiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de toutes les régions du Québec. Nous ne ménageons aucun effort pour assurer la vitalité de l'industrie et la pérennité des 60 000 emplois qui y sont rattachés. C'est pour cette raison que nous nous sommes engagés, dans le cadre du Forum Innovation Bois, à investir près de 500 millions de dollars pour assurer l'avenir de l'industrie forestière québécoise.

Les rumeurs et faussetés concernant le régime forestier du Québec, reconnu mondialement pour ses pratiques rigoureuses d'aménagement durable, ne servent en rien l'industrie et les travailleurs forestiers. J'invite tous nos partenaires à travailler main dans la main afin de favoriser la croissance et l'évolution d'un secteur d'activité qui permet au Québec de rayonner sur la scène internationale, un secteur inscrit dans l'ADN de nos régions.

Luc Blanchette

Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer