Bravo Roberval!

OPINION / Le 18 octobre dernier, le journal Le Quotidien publiait,... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINION / Le 18 octobre dernier, le journal Le Quotidien publiait, sous la rubrique Actualités, un article selon lequel les Robervalois pourraient être consultés quant à l'éventualité que la population de la MRC Domaine-du-Roy puisse élire leur préfet.

Bravo aux Robervalois et bravo au maire Guy Larouche, qui supporte sa population en ce sens. Moi-même, je dénonçais dans ce journal, en février 2016, le fait que le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay n'est pas élu par la population. Il s'agit d'un principe de base de la démocratie. Actuellement, je paie des taxes à la MRC et je n'ai aucune influence sur le choix du préfet, le contenu des orientations, le budget, le niveau de taxation, etc. Je paie, point à la ligne.

Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, lui, a dernièrement été réélu à l'unanimité par les autres élus des municipalités de la MRC. Moi, je n'ai qu'à payer. Le préfet est de toutes les occasions pour financer ce que bon lui semble ou ce que les autres élus lui disent de financer. Moi, je n'ai qu'à payer. Je n'ai rien contre les projets et organismes subventionnés en tant que tels; j'en ai contre le choix des priorités et la quantité des investissements versus la capacité de payer. J'en ai contre le fait que moi, je n'ai qu'à payer sans rien dire. L'édifice administratif s'est agrandi et on récupère des structures administratives éliminées par le gouvernement central. Moi, je n'ai qu'à payer. La toute dernière consiste à exiger aux villégiateurs et usagers des TNO de descendre leur roulotte des monts Valin chaque automne pour la remonter au printemps après s'être procuré un permis ($$$) de séjour, pour toutes les bonnes raisons que vous voudrez. Vous, vous n'avez qu'à payer.

Je crois qu'il y a quelque chose de malsain dans ce type de démocratie et je me surprends à l'occasion de penser que la MRC serait un deuxième Promotion Saguenay. Voyons donc! Alors, bravo aux gens de Roberval et à M. le maire Larouche.

Robert Desgagné

Saguenay

Sortez les pogos congelés des CHSLD!

Les résidants de CHSLD sont souvent condamnés à avaler à la vitesse de l'éclair (moins de six minutes svp!) des repas faits de patates en poudre, saucisses hot-dog sur lit de riz blanc minute et autres spaghettis noyés dans des sauces insipides.

C'est pourquoi le Réseau FADOQ était aux côtés du député caquiste François Paradis, le 23 octobre à Québec, pour exiger une sérieuse révision de la politique alimentaire dans les CHSLD.

Comme d'autres, je pense qu'il faut un réinvestissement majeur, une révision des méthodes d'aide aux repas et une plus grande implication des résidants dans le choix des menus. Et ça presse!

On tente de nous convaincre que les CHSLD sont de véritables milieux de vie. Or, le gouvernement ne consent que 2,14$ par repas. Et pour ajouter à ce triste menu, les coupes de personnel mènent à des comportements absolument intolérables, comme le «gavage» lors de l'aide aux repas. Ça n'a aucun sens.

On dit que l'appétit vient en mangeant. On sait pourtant que jusqu'à 60% des personnes âgées vivant en CHSLD se retrouvent en situation de malnutrition. La qualité, l'allure des plats et les méthodes d'aide aux repas y sont pour quelque chose. La dénutrition chez les personnes âgées fait des ravages: perte de poids, fragilisation des os, aggravation des affections, baisse des facultés cognitives... Et ça se traduit évidemment par des coûts importants pour la société.

Je rappelle que le plan alimentaire en CHSLD doit être considéré comme un plan d'intervention sociomédical. La proposition lancée le 23 octobre consiste grosso modo à doubler le budget pour l'achat des aliments avec un investissement supplémentaire de 23 M$. Comme on sait que la nutrition fait partie d'un continuum de soins adéquats, je crois tout simplement que c'est le prix à payer pour offrir un minimum de dignité aux 40 000 résidants des CHSLD.

Maurice Dupont, président

Réseau FADOQ

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer